Interview écrite


16 septembre 2015
Posté par
Guillaume

Rencontre avec Grégory Aimar, auteur de « Dialogue(s) avec l’amour »

Présentez-nous votre ouvrage ?
Dialogue(s) avec l’amour est un recueil de nouvelles, il inaugure une trilogie consacrée à l’humanité et à son avenir. Les trois nouvelles qui composent ce premier recueil s’intitulent successivement Sophia, une romance ésotérique se déroulant entre l’Antiquité et notre époque contemporaine, Les eaux perdues, un drame d’anticipation écologique situé dans un futur proche et Dialogue avec l’Amour, une conversation imaginaire avec l’amour personnifié.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
D’une manière générale, j’écris afin de transmettre des idées qui me paraissent importantes pour l’évolution de notre société. Je souhaite partager des réflexions, transmettre des clés qui m’ont été utiles, sur mon propre parcours. C’est ce que j’ai commencé à faire dans mon premier livre, Le Journal d’un Nouveau Terrien (à paraître prochainement chez Edilivre), et c’est ce que j’ai souhaité poursuivre dans Dialogue(s) avec l’amour. L’approche est simplement différente : avec ce recueil de nouvelles, j’ai opté pour la fiction, alors que mon premier livre se situe davantage du côté de l’essai philosophique.

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Dialogue(s) avec l’amour s’adresse à tous lecteurs, à partir de l’âge de quatorze ou quinze ans. Ces nouvelles comportent quelques références ésotériques et psychologiques qu’il faut être capable d’appréhender pour profiter pleinement du récit, mais les thèmes abordés sont vraiment universels.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
Dans ce recueil de nouvelles, je parle d’amour. De sa nature profonde, de son influence sur les relations humaines, de ses effets sur le monde. Sophia aborde les liens d’amour qui peuvent exister entre deux êtres et qui traversent les siècles. Les eaux perdues illustre le pouvoir des émotions, notamment de l’amour, mais aussi de la colère et de la culpabilité, sur la matière qui nous entoure, sur nos corps comme sur la Terre elle-même. Dialogue avec l’Amour pousse le concept un peu plus loin puisque je me suis amusé, dans cette nouvelle, à dialoguer avec l’Amour lui-même. Le message central de ce dialogue, et plus largement de ce recueil, est que seul l’amour pourra sauver le monde des dérives qu’il subit actuellement.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Je la puise dans ma vie, dans mon quotidien, dans mes histoires personnelles, dans mon imagination, dans mes rêves, dans mes espoirs, dans les autres… Tout m’inspire.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Excellente question ! Actuellement, l’un de mes projets est justement l’écriture de Dialogue(s) avec l’avenir, un deuxième recueil de nouvelles, la suite de Dialogue(s) avec l’amour. Je travaille également sur la publication du Journal d’un Nouveau Terrien et sur l’écriture de la suite de cet essai philosophique.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Merci. La première satisfaction pour un auteur est d’être lu, alors à toutes celles et à tous ceux qui m’ont fait, me font et me feront cette joie, je dis merci.