Interview écrite


16 septembre 2016
Posté par
Guillaume

Rencontre avec Gérard Avenel, auteur de « L’Inconnu des halles »

Gérard_Avenel_EdilivreOù habitez-vous ?
J’habite en Normandie, à Rouen précisément.

Présentez-nous votre ouvrage
Chacun sait que l’enfance définit largement l’adulte que nous devenons. Le mal-être qui nous habite et l’image que nous donnons sont parfois contradictoires. C’est le cas d’Isa, dans le roman, tellement charmante et pourtant si encline à la morosité ! Elle semble avoir tout pour être heureuse : un métier passionnant, une fille brillante, un mari qui l’aime et un ami toujours prêt à l’aider. Parce qu’elle refuse d’affronter son passé, celui-ci la rattrape à tout instant, même à travers le regard de cet inconnu qui l’intrigue tellement.
En surfant sur le présent et le passé des protagonistes, j’ai voulu montrer les forces et les failles de chacun, pas toujours là où on les attend d’ailleurs. Ainsi l’histoire prend corps et le lecteur est tenu en haleine jusqu’à son dénouement.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
J’ai toujours voulu comprendre ce qui liait ou divisait les êtres humains. Nous avons tous des relations plus ou moins complexes et ce livre en est un exemple. Par ailleurs, il est aussi l’occasion d’aborder un sujet encore tabou, peu développé dans les médias. Désolé, je ne peux pas vous en dire davantage, vous pourriez deviner la fin de l’histoire !

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Autant aux adolescents qu’aux adultes !

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
J’ai voulu montrer qu’en se débarrassant du poids d’un passé trop lourd, on peut vivre sa vie d’adulte plus sereinement et envoyer des messages positifs autour de soi.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Je m’intéresse à l’actualité, mais j’observe aussi beaucoup les autres, non pas pour porter un jugement, mais pour deviner ce que cachent leurs propos. En tous cas, je constate que nous avons tous un besoin commun : savoir d’où nous venons, avoir été aimé ou comprendre pourquoi nous ne l’avons pas été. A partir de ce constat, je peux créer une histoire émouvante à travers des personnages qui me touchent.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
J’aborderai d’autres sujets de société, c’est une passion, j’attends l’inspiration.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Si vous prenez autant de plaisir à découvrir cette histoire que j’ai eu à l’écrire, je serai comblé !