Interview écrite


2 janvier 2017
Posté par
Flora

Rencontre avec Gabriel d’Estrées, auteur de « La balance divine »

Gabriel_D_Estrees_EdilivreOù habitez-vous ?
J’habite dans le sud de la Belgique à Ciney.

Présentez-nous votre ouvrage
La balance divine est une série de nouvelles divines ou de contes messianiques et parodiques, qui révéleront aux héros la vérité sur eux-mêmes… Et inviteront le lecteur à en faire autant ! S’il le veut. Ce recueil contient dix nouvelles : « La foi et la raison », « L’orgueil des hommes », « Le ver dans le fruit », « Dans la peau de Judas », « Julia et Juliette », « Birdsmsaters – Evo », « La fille de Poseidon », « La balance divine », « Des vacances pour oublier » et « La fille d’Ève ».
La première (anciennement appelée Gnosis ou Connaissances) est la rencontre entre un homme de science et un couple de croyants. Dans une Rome imaginaire qui voit la persécution des adeptes d’une nouvelle religion (chrétienne en filigrane), qui convaincra l’autre ? La seconde se déroule en plein Moyen-Age totalement imaginaire (anachronique sur bien des points), et raconte la course folle à la construction de cathédrales… Y aura-t-il un vainqueur ? La troisième est un conte parodique qui raconte le parcours initiatique, mais « hasardeux », d’un pauvre qui veut devenir « quelqu’un ». Mais le hasard n’existe pas. Seul demeure l’automouvement du monde. « Dans la peau de Judas » est une parodie biblique. Un conte de science-fiction, un regard critique sur ce qui tient le monde. Mais qui est Judas ? « Julia et Juliette » est une parodie de Roméo & Juliette dans une version d’amitié. Mais aussi poétique, féérique et renversante. « Birdsmasters — Evo » est un des remakes des demoiselles du ciel en version « évolution », pour les fans de la série La magie des plumes. « La balance divine » est le titre phare de ce livre. Il raconte l’expérience incroyable et divine d’une comédienne de théâtre durant ce qui ressemble à l’Occupation. La neuvième histoire est un hommage divin à la série de dessins animés des années 70 « Candy-Candy ». La vie comporte ses coups durs et pourtant, le bonheur n’est pas si loin. Si les dieux le veulent et les fantômes (du passé) aussi. La dernière nouvelle est un tout petit conte messianique (ou préfiguratif ?), une parodie biblique pour conclure en beauté la série des « déesses ».

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Les nouvelles n’appartenaient pas au même recueil de base. Mais finalement, toutes ont leur place dans ce livre. Donc, il existait précédemment un recueil de contes messianiques, un recueil de contes fantastiques, et un recueil nommé Les déesses. J’ai vraiment laissé parler l’inconscient à propos du monde divin en relation avec celui des hommes, à partir de titre, de personnage ou de simples prénoms. La balance divine est un hommage à ma cousine Katia qui est une talentueuse comédienne. Par ces histoires, je raconte ainsi à Touzik la fée russe, mes perceptions inconscientes du monde des religions. Mais aussi mes maigres connaissances conscientes au moment de leur rédaction.

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Cet ouvrage s’adresse aux amateurs de contes, à ceux qui s’intéressent à la spiritualité, aux religions, qu’ils soient croyants ou non. Certes, il ne conviendra pas aux fondamentalistes. Mais il est écrit dans un esprit constructif, donc non destructeur. Il mêle fantaisies, poésies, mystères, détente, intrigues et profondeur d’âmes.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
Chaque nouvelle a son message. Mais c’est l’espérance d’une bienveillance divine qui semble les réunir… Qui sait ?

Où puisez-vous votre inspiration ?
Mes lectures bibliques d’autrefois, critiques ou pas. Dans le langage de l’imaginaire collectif. Dans celui du cinéma, du théâtre, des dessins animés (mangas). Dans les images de l’enfance et de l’adolescence. Scolaires et surtout extrascolaires.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
D’abord poursuivre la présentation de mon travail. Faire traduire une ou deux histoires. Écrire en collaboration sur divers sujets. Quant aux nouveautés, j’ai des titres en tête, donc des histoires potentielles ; mais je désire faire une longue pause concernant mes séries de fictions. La dernière sortira dans le premier tiers de l’année 2017. Plus tard, on verra…

Un dernier mot pour les lecteurs ?
J’espère que ce livre leur plaira. Je ne sais pas si cet ouvrage est le « meilleur » (cela ne veut rien dire), toutefois certaines de ces histoires sont parmi les plus amusantes et les plus belles que j’ai faites. Si tant est que j’en ai écrites de belles.