Rencontre avec Frédéric Modine, auteur de « La Théorie musicale d’harmonia »

Frédéric_Modine_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage en quelques mots ?
« La théorie musicale d’harmonia » est un ouvrage répertoriant toutes les connaissances musicales nécessaire pour ceux souhaitant pratiquer un instrument mais également pour ceux souhaitant comprendre comment cet art fonctionne.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Professeur particulier depuis plusieurs années, mon idée de départ était simplement d’obtenir un support adapté à mon enseignement. En effet, ne trouvant pas de livre regroupant tous les éléments dont j’avais besoin et surtout pas assez clair pour être utilisé en support par mes élèves, je me suis lancé dans la rédaction d’un ouvrage théorique.

Quel lien faites-vous entre l’écriture et la musique ?
La théorie musicale est une notion fondamentale permettant d’apprendre à lire et écrire la musique. Car la musique est un langage et comme tout langage il a ses codes, ses ponctuations, ses syntaxes et ses nuances. Cependant, en musique on parle d’harmonie, de rythme, de tonalité, de cadence… Il est donc important de connaitre tout cela, afin de déchiffrer n’importe quelle oeuvre sans être dérangé par l’un de ces points.
De plus, bien que le solfège ait évolué au fil des siècles et à travers les différents continents du monde, il est à l’heure actuelle un langage universel. Aussi, quand est capable de lire une partition française, on peut sans aucune difficulté lire une partition anglaise, italienne, etc.

Votre livre est-il à la portée de tout amateur qui souhaite apprendre le solfège ?
Si ce livre peut convenir aux musiciens amateurs et autodidactes ou aux professionnels souhaitant compléter leurs connaissances sur certains points, il sera surtout destiné à enseigner la musique en étant support de l’enseignant et des élèves, la formulation étant faite pour être comprise par le plus grand nombre.

Quelles sont les principales qualités de votre livre ?
« La théorie musicale d’harmonia » innove dans sa démarche d’apporter un support contextualisant la plupart des éléments théoriques par des introductions historiques et des anecdotes, renforçant ainsi la bonne la compréhension du lecteur. En effet, le lecteur n’est alors pas frustré de ne pas comprendre la raison des différentes codifications misent en place, pouvant alors mémoriser l’ensemble avec plus de facilité.
Deuxièmement, sa structure, illustrée par son sommaire, organisé et classé sous les fondamentaux solfégiques est une conception originale rassemblant, non pas les informations comme un livre pédagogique faisant des sauts sur différentes thématiques et donnant une lecture à sens unique mais comme un programme présentant distinctement toutes les propriétés devant être maîtrisées pour pouvoir lire, écrire, comprendre et pratiquer.
Cette structure favorisera la vision d’ensemble et accentuera les liens logiques entre les différents éléments théoriques existants.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre ouvrage ?
Qu’apprendre le solfège permet l’ouverture sur le monde et sur la musique au sens large du terme. Cela permet également de mettre des mots sur ce que vous faites et entendez, afin de comprendre concrètement ce qu’il se passe quand vous jouez de votre instrument ou que vous écoutez de la musique.
Parce que la musique est aussi une science qui comporte des notions de physique avec l’acoustique du son ainsi qu’une logique mathématique avec les intervalles de temps. Ainsi, comprendre tout cela vous apportera une analyse auditive beaucoup plus pertinente.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Les principaux ouvrages qui m’ont aidé dans la rédaction de « La théorie musicale d’harmonia » ont été les référents actuels sur le sujet, c’est à dire « La théorie de la musique » d’Adolphe Danhauser, et le « Guide de la théorie de la musique  » de Claude Abromont.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Prochainement un livre technique destiné à la pratique des instruments à frettes et à clavier nommé « La méthode Hanon d’Harmonia » sera disponible regroupant des exercices et des partitions.
De plus, « La théorie d’Harmonia » sera augmenté chaque année afin d’obtenir à terme un livre le plus complet et pertinent possible.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
J’espère que cet ouvrage apportera toutes les réponses théoriques des questions que peut se poser chaque musicien pendant les différentes étapes de son apprentissage.