Interview écrite


2 décembre 2016
Posté par
Guillaume

Rencontre avec Frédéric Blanc, auteur de « Partout où nous irons »

Frédéric_Blanc_EdilivreOù habitez-vous ?
Bonjour, Je vis en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Présentez-nous votre ouvrage
C’est un récit, celui de mon enfance jusqu’à l’âge de huit ans et demi. La famille dont je suis issu vivait alors dans une région campagnarde charmante et pourtant largement méconnue, celle des monts du Lyonnais. Mon père et ma mère y exerçaient l’un et l’autre le métier d’instituteur. Ils ont commencé par travailler dans un premier village, Brullioles, puis sont allés dans celui tout à côté de Saint-Clément-les-Places, que j’évoque dans ces pages et dont je conserve de très nombreux souvenirs. Mais mon ouvrage, constitué de trois parties rassemblant des fragments qui sont autant de petites ou de minuscules sous-parties, relate aussi certains souvenirs d’autres personnes et d’autres lieux fréquentés durant cette période à bien des égards magique. Je découvrais l’existence, tout ce qui m’entourait, le cadre et les êtres, mes parents en premier lieu, débordaient d’énergie de vivre, et c’est justement ce que j’ai souhaité restituer autant que possible tout au long de ces pages.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Le temps passe, mon environnement change, certaines des personnes qui ont accompagné mon existence disparaissent. Quelque chose a frappé ma conscience : le sentiment d’avoir croisé des êtres peu connus mais rares, superbes dans leur rapport au monde, aux autres et à l’existence. Aussi le fait d’avoir vécu des heures précieuses, intensément riches en sensations et sentir que tout cela menaçait d’être englouti. Il me fallait réagir, trouver les mots. Et dégager dans ma vie le temps nécessaire à l’écriture pour évoquer ce passé.

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Mon livre s’adresse à tous les publics, de 7 à 77 ans et même au-delà, sans distinction de sexe, de nationalité et de condition sociale.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
Il n’y a pas eu chez moi la volonté de transmettre un message en particulier. Juste le désir d’avoir été avec ce travail un passeur de mémoire avec la possibilité que mon récit intéresse, parle à certains.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Pour ce livre, dans mes souvenirs et uniquement dans mes souvenirs.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Il ne m’est pas simple de vous répondre car je suis quelqu’un qui vit au présent. J’ai des projets à peine entamés, des idées qui viennent, des textes aboutis mais non rendus publics, d’autres déjà écrits mais non publiés que je souhaite relire, reprendre…

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Les lecteurs, ils peuvent avoir tellement de visages. Être si différents les uns des autres ! Et tant de lecteurs potentiels sont pour moi des inconnus ! À trop y réfléchir, c’est vertigineux. Merci de me lire, lecteur. Et dans votre quête de lecture, puissiez-vous trouver à lire des lignes qui humainement vous nourriront.