Interview écrite


18 octobre 2013
Posté par
Flora

Rencontre avec Freddy Matundu Lengo, auteur de  » Amour qui pleure, Amour qui chante ! « 

Freddy_Matundu_Lengo_EdilivrePouvez-vous introduire, en quelques mots, votre ouvrage ?
C’est une œuvre qui laisse s’exprimer le cœur, foyer de tous les sentiments ; et l’humanité enfouie dans tout être humain. L’amour y est abordé dans toutes ses acceptions. La perte d’un être aimé, l’amour conquis et retrouvé, les injustices, la beauté, la société résonnent sous une lecture agréable de la première à la dernière page. Bref, la part de l’idéal et du rêve s’entrechoque avec la réalité.

Pourquoi avoir choisi deux termes opposés pour définir l’amour dans le titre de votre ouvrage ?
C’est une formule antithétique qui corrobore la réalité de la vie, car elle représente la dualité propre à celle-ci, les oppositions qui s’y rencontrent. L’esprit et le réel s’en nourrissent. Et l’amour n’en est pas épargné. Au contraire, c’est dans ces contingences qu’il fraie son passage, bon an, mal an. Des jours heureux que l’on voudrait pérenniser sont, hélas, souvent trahis par des moments d’infortune. Ainsi, fonctionne le voyage humain.

Pensez-vous que la poésie est le meilleur registre pour décrire l’amour ? Si oui, pourquoi ?
L’amour représente ce qu’il y a de plus beau, le sentiment par excellence. Or, pour pénétrer la sensibilité, les émotions, les sentiments, il n’y a pas meilleure que la poésie. Elle fait les louanges et exalte mieux la quintessence de l’amour et toutes les valeurs qu’il véhicule. Elle a cette magie extraordinaire de magnifier cette valeur suprême qu’est l’amour, qu’elle conduit par ailleurs au summum de l’expression.

Si vous deviez définir la poésie en quelques vers…
Elle est lumière expressive de la beauté
Langage allégorique d’engagement
Exutoire des sentiments
Nous pénétrant par sa musicalité
Qui épanouit l’esprit par elle arrosé.

Quels sont vos secrets pour trouver l’inspiration ?
Victor Hugo disait que seul le poète avait le front éclairé. Tout en l’épousant, je rajoute qu’il a tous ses sens à jamais éveillés pour capter ce que les yeux et les oreilles ne peuvent voir ni entendre. C’est pour dire que mon inspiration est dans tout ce qui entre en contact avec l’homme, du spirituel au matériel, du visible à l’invisible, du verbal au non-verbal. Bref, c’est mon environnement immédiat ou médiat qui constitue ma principale source d’inspiration, avec lequel j’essaie de rester en permanence en connexion.

En tant qu’auteur, quelles retombées souhaiteriez-vous avoir suite à la publication de votre livre ?
Rêveur que je suis comme tout poète qui se respecte, je suis un idéaliste qui croît changer le monde avec ses bonnes intentions (quoique celles-ci ne suffisent pas). Si mon encre pouvait tant soit peu contribuer à ce que l’humanité et l’ « humanitude » soient le leitmotiv de notre façon d’agir, notre monde se porterait mieux. Et par ricochet, j’en serais heureux. Je sais que l’Homme est capable du pire, mais surtout d’excellence et d’exaltation ; c’est ma naïveté génétique qui le pense profondément. Que les lecteurs me lisent, et que l’humanité et l’amour qui habitent cet ouvrage soient communicatifs et contagieux pour que notre monde change, il en a grand besoin.

Projetez-vous d’écrire et de publier d’autres ouvrages ?
Actuellement, du bout de mes doigts, se construisent deux œuvres : un recueil de poèmes et un roman qui seront très prochainement proposés aux amis de la culture, de la littérature.

Un dernier mot pour vos lecteurs ?
Je remercie d’avance tous ceux et celles qui me liront, auprès desquels mon ouvrage a trouvé grâce. Des imperfections, il pourrait y en avoir, qu’ils m’en excusent. Je pourrai m’en dépêtrer lors de prochaines publications. Je n’oublierai pas de témoigner ma reconnaissance à mon éditeur, qui m’a donné cette opportunité. Ce n’était pas gagné a priori. Et tous ceux qui m’ont soutenu dès le début de cette entreprise, notamment M.J, N.T. et V.V., qu’ils trouvent ici ma gratitude. Tout ceux qui voudraient échanger avec moi, peuvent m’écrire à fredlengo@yahoo.fr