Interview écrite


24 juillet 2018
Posté par
Éditions Edilivre

Rencontre avec Florent Richard Onina-Physique, auteur de « Les Lamentations congolaises »

Présentez-nous votre ouvrage.

Les Lamentations congolaises est un recueil de poèmes composé de cinq chants lamentables qui rapportent le chagrin profond, les misères et la désolation de la ville de Brazzaville résultat de la guerre du cinq juin mil neuf cent quatre-vingt-dix-sept. Ainsi le poète chante l’espoir au milieu du désespoir.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

Pour trois raisons :

a) pour payer ma dette d’amour envers mon pays qui m’a tout donné et formé

b) pour payer ma dette de reconnaissance envers mon directeur de mémoire de maîtrise en poésie, le professeur. André Patient Bokiba.

c) pour payer ma dette de reconnaissance à mon maître á penser qui corrigeait mes manuscrits de poésie, l’auteur de : Les Racines congolaises.

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?

Aux intellectuels, aux politiciens, aux religieux, au peuple congolais, bref à tout homme en général car il pose une réflexion sur la société, sur la paix, sur la mort et sur l’amour tout court.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

Un message d’amour, l’amour pour la patrie, l’amour du prochain, l’amour de Dieu.

 

Où puisez-vous votre inspiration ?

Dans la parole de Dieu, la Bible.

 

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?

Publier le reste des manuscrits gardés depuis plus de vingt ans encore dans les tiroirs.

 

Un dernier mot pour les lecteurs ?

Je sollicite leur indulgence à tous les niveaux pour cette première publication. Merci