Interview écrite


28 mai 2013
Posté par
Flora

Rencontre avec Florent Perrinel, auteur de  » L’Empire des dieux « 

Florent_Perrinel_EdilivrePouvez-vous introduire, en quelques mots, votre ouvrage ?
La narration se place au sein d’un empire théocratique imaginaire, avec la quête initiatique d’un adolescent passant du statut, de simple mineur à celui de dieu vivant. Au fur et à mesure qu’il évoluera parmi la caste des dirigeants de l’empire, il découvrira des secrets qui ébranleront sa conception du monde.

S’agit-il d’un roman ?
Il s’agit d’un roman d’heroic fantasy, voir de la dark fantasy avec une atmosphère assez sombre. Dans la mesure, les actions violentes sont assez présentes dans le livre. Pour l’univers, je me suis beaucoup inspiré des livres-jeux de mon enfance, notamment la série des « loups solitaires » écrit par Joe Dever. Et aussi, par rapport aux RPG (jeux de rôles sur consoles de jeux vidéo ou pc) auxquelles j’ai pu jouer, aussi bien des jeux de rôles japonais, comme les shin megami tensei, final fantasy, shinning force, skies of arcadia ; que les jeux de rôles occidentaux comme arx fatalis, fallout, kotor, elder scrolls, deus ex.

Votre ouvrage est-il théocratique ?
Au contraire, il n’y a pas de prosélytisme religieux (si j’ai bien compris le sens de votre question). J’ai voulu proposer un roman à la fois divertissant, et en même temps, permettre aux lecteurs de réfléchir, sur des thèmes liés à l’athéisme, la spiritualité, l’antithéisme, l’intolérance, les dogmes religieux et le libre arbitre. J’ai voulu aussi dénoncer l’endoctrinement religieux pratiqué par un pouvoir politique sur une population qui, en règle générale, n’a pas conscience d’être manipulée.

S’agit-il d’un ouvrage de science-fiction ?
Il y a un élément de science-fiction. Néanmoins, la fantaisie reste prépondérante.

Qui sont les personnages de votre intrigue ?
Il y a six principaux personnages :
Azel : Il va acquérir des pouvoirs proches de ceux qui dirigent l’empire. Dès lors, il sera considéré comme un dieu par ses concitoyens. Il intégrera cet ordre religieux d’ « élémentalistes » et découvrira ce qui se cache derrière les arcanes du pouvoir et ce mystérieux culte d’une déesse appelée Amat et d’un prophète appelé Daèdra.
Iris : très timide et peu sûre d’elle, elle a également reçu des pouvoirs magiques. Elle est aussi secrètement amoureuse d’Azel… mais chuut, ne dîtes rien !
Némésis : Maître inquisiteur et héros de l’empire. Il cache ses véritables intentions en utilisant sa renommée pour son propre profit.
Léna : Bras droit de Némésis et élémentaliste émérite, elle noue une relation amoureuse qui est formellement interdite par les textes sacrés.
Le prophète Daèdra : Il y a sept cents ans il a unifié les différents royaumes qui composent à présent L’empire. La religion, qu’il a créée, aura une telle influence que les gens ne penseront qu’à travers elle.
L’Empereur Nergal : autorité suprême politique et religieuse de l’empire, il fait en sorte que les préceptes de Daèdra soient appliqués à la lettre.

Quel est la quête de ces personnages ?
Chaque personnage a ses propres motivations et ses propres buts. A l’exception d’Azel, se sentant perdu, il cherche à mieux comprendre son entourage et son environnement.

Un dernier mot pour vos lecteurs ?
Je remercie les lecteurs ayant aimé mon livre, et de m’avoir jugé avec beaucoup d’indulgence. J’espère que d’autres lecteurs apprécieront mon premier roman, et passeront un bon moment en le lisant.