Rencontre avec eMmA MessanA auteure et illustratrice de l’album jeunesse « Et toi, c’est quoi ta couleur ? »

 

Présentez-nous votre ouvrage.

Mon album jeunesse « Et toi, c’est quoi ta couleur ? » regroupe huit courtes histoires dans lesquelles je donne la voix à un enfant qui exprime en toute simplicité son mal-être face à sa différence réelle ou prétendue telle.

Le thème central est le vivre-ensemble et les valeurs qui lui sont associées. Plusieurs sujets sont ainsi abordés : le harcèlement scolaire, le racisme, le sexisme, la maladie, l’adoption, la quête d’identité, l’homoparentalité, la misère, le regard de l’autre, ses préjugés, ses peurs, mais aussi le respect, la solidarité, le courage, l’affirmation de soi et la force qu’il faut pour réaliser son rêve... J’ai pris beaucoup de plaisir à compléter l’écriture de cet ouvrage par l’illustration sous forme de collages très colorés.

Le grand poète, auteur, compositeur, interprète, Yves Duteil, dont l’humanité et la magnifique plume ne sont plus à démontrer, m’a fait l’honneur d’écrire la préface de cet album. Il est le lauréat 2018 du Grand Prix de la Société des Poètes Français, et sa chanson « Prendre Un Enfant » a été élue chanson du XXème siècle. Son dernier album porte le beau titre de « Respect ».

 

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

Le point de départ de la plupart de ces histoires vient de la rencontre que j’ai réellement faite avec un enfant au cours d’un voyage au bout du monde ou bien tout près de chez moi, lors de mes séances de lectures hebdomadaires dans le cadre de l’association Lire et faire lire. L’enfant offre sa sagesse et sa clairvoyance avec ses mots à lui, ses attitudes, et sa spontanéité. Il ne surjoue jamais ou alors, c’est que sa part d’enfance a été fragilisée, meurtrie, bafouée.

Intéressée par la littérature jeunesse engagée, de celle qui sensibilise en douceur en mettant en lumière la nécessité d’accepter les différences de chacun, j’ai écrit ce livre en imaginant qu’il puisse être une base de discussion en classe, à la bibliothèque et à la maison. S’il pouvait éveiller un petit lecteur (ou même un adulte) à changer son comportement en le conduisant vers un peu d’empathie envers l’Autre, que celui-ci habite à l’autre bout de la terre ou soit son copain de classe, j’aurais l’impression d’avoir été utile. De même, si un enfant (ou même un adulte) pouvait découvrir et apprécier l’art du collage grâce à mes petits papiers sans frontières, j’en serais très heureuse.

 

À quel lecteur s'adresse votre ouvrage ?

On me demande souvent à quelle tranche d’âge s’adresse cet album. Je dirais à partir de 5-6 ans, mais je n’aime pas trop classer, étiqueter, car cela dépend grandement de la maturité de l’enfant et aussi de l’accompagnement éventuel de la lecture avec un adulte. Et puis, l’illustration faite de collages épurés, personnages sans traits spécifiques de façon à en figurer l’universalité, peut parfois paraître déroutante pour l’enfant qui n’aurait pas l’habitude de ce mode d’expression. Cependant, à partir des collages, il peut se raconter une autre histoire, la compléter, chercher des liens avec l’histoire qui lui est racontée dans l’album. Les sujets évoqués peuvent avoir un retentissement auprès de n’importe quel enfant (et ses parents) qu’il se reconnaisse lui-même dans l’histoire ou qu’il y retrouve celle d’un autre.

 

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

La cause des enfants vulnérables m’a toujours interpelée, et avec ce livre, j’ai eu la forte envie de rappeler quelques uns des droits des enfants, mais aussi des devoirs autour des valeurs de tolérance et de respect.

Chaque histoire se termine par la même question « Et toi, c’est quoi ta couleur ? », moment de pause et de respiration de façon à susciter la réflexion, non pas juste autour de sa préférence pour une couleur qui n’est qu’un prétexte pour aborder des sujets graves sur la différence, mais plutôt pour ouvrir au dialogue.

 

Où puisez-vous votre inspiration ?

Je puise mon inspiration dans le quotidien qui, il faut bien le reconnaître est de plus en plus âpre partout, voire cruel. Les cours de récréation qui sont le reflet de notre société, ne sont pas exemptes de ces travers.

Mon propos demeure toutefois positif et empli d’espérance.

 

Quels sont vos projets d'écriture pour l'avenir ?

En ce moment, je poursuis la création d’une série de livres d’artiste, pièces uniques sous forme de leporello avec ou sans textes, toujours illustrés de collages. Ceux-ci sont à découvrir dans mon blog : http://www.emmacollages.com/tag/leporello/

J’envisage d’en composer un prochain pour le jeune public.

 

Un dernier mot pour les lecteurs ?

Un petit extrait de la préface d’Yves Duteil : « (eMmA) sait que la somme de nos différences donne ses couleurs à la vie. »

Et puis, cette phrase que j’écris souvent lors des séances de dédicaces de mon livre et qui est mon credo depuis toujours : « Tous les enfants sont uniques, leurs couleurs et leurs différences font la richesse de notre humanité ». Et vous, chers lecteurs, c'est quoi votre différence, votre couleur à vous ?


Commentaires