Interview écrite


Ellen_Retteau_Edilivre
27 janvier 2014
Posté par
Flora

Rencontre avec Ellen Ratteau, auteure de « Le fantôme de la momie du Musée »

Ellen_Retteau_EdilivrePrésentez nous votre ouvrage en quelques mots
Il y a un fantôme dans le lit de Victor !!! Un fantôme effrayant, tout entouré de bandelettes ! Un fantôme qui est une momie !!!!! La momie égyptienne du Musée que Victor et ses cousins viennent de visiter. Et elle réclame justice, la Momie !!! Justice de quoi ?…
Mais Schrödinger, le chat quantico-magique de Violette veille. Il va tous – Victor, Matis, Simon, Balthazar et Violette, les membres de l’Agence de détectives du Laurier Creux – les « téléporter » dans le passé ! Et là… c’est encore plus mystérieux et plus effrayant ! « Un vrai binn’s » dira Simon…

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
J’ai écrit ce livre au départ pour mes petits-enfants. D’ailleurs, les héros de ce livre, Simon, Balthazar, Violette , Matis et Victor sont mes «vrais» petits-enfants. Ils sont « vraiment » tels qu’ils apparaissent dans ce livre. Balthazar sait « vraiment » tout, Simon dit toujours « Qu’est-ce que c’est que ce binn’s ? », Matis et Victor aiment l’aventure et les plaisanteries, et Violette possède « vraiment » un chat qu’elle aime et qui s’appelle Schrödinger !

A quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Bien sûr à des enfants qui ont l’âge des héros de ce livre, c’est à dire 10/12 -14 ans ! Mais aussi plus, si affinités !

Quelles sont les principales qualités de votre livre ?
Difficile à juger par soi-même… J’espère, bien sûr, avoir fait un livre qui tienne « en haleine » mes jeunes lecteurs. N’est-ce pas le but de tout roman policier ? Mais j’espère aussi avoir fait un livre qui respire la joie et le bonheur de vacances passées en famille dans une grande maison familiale, où tous les rêves et toutes les imaginations sont permis…

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre ouvrage ?
Que rien n’est plus beau que les « imaginations » de l’enfance !

Où puisez-vous votre inspiration ?
Dans le cas présent dans les souvenirs des « bons moments » passés avec mes petits-enfants !

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Ecrire la « suite » des aventures de l’Agence du Laurier Creux.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Un conseil : ne pas se dessaisir de son « âme d’enfant » !