Interview écrite


7 août 2013
Posté par
Flora

Rencontre avec Djallal Ait, auteur de  » Mon sexe se prénomme Bil « 

Djallal_Ait_EdilivrePouvez-vous introduire votre ouvrage en quelques mots ?
C’est l’histoire d’un mec (moi) qui découvre que sa verge possède un talent que ne possèdent pas tous les phallus, elle peut s’exprimer, elle peut parler et donner son avis. Petit à petit, je vais m’entendre avec Bil et on va vivre de super péripéties ensemble.

Quel est le registre dominant de votre ouvrage : érotique, humoristique ?
Il n’y a aucune influence érotique ni aucun registre érotique, mais si cela a excité quelques femmes tant mieux, l’idée du livre est partie d’un délire entre potes donc le registre dominant est un registre humoristique teinté de moments réels et de quelques passages sérieux.

Certains humoristes contemporains vous inspirent-ils ?
Il y a beaucoup d’humoristes que j’aime bien, ancienne et nouvelle génération, mais ils ne m’inspirent pas spécialement.

Quel message cherchez-vous à transmettre dans cet ouvrage ?
Il n’y a pas de message dans Mon Sexe se prénomme Bil. C’est juste un livre que tu peux lire pour rigoler, qu’il faut prendre au 1565ème degré, il ne faut pas se prendre au sérieux au fond c’est peut-être ça le message du livre.

Cherchez-vous à adopter le même ton que dans Les Monologues du vagin, spectacle théâtral ?
Je connais Les Monologues du vagin, mais non je n’ai pas vraiment été influencé par un style d’écriture donc je n’ai pas cherché à adopter le même ton que dans ce spectacle théâtral. J’ai écrit ce livre en 23 jours donc je pense que le seul ton adopté a travers les différents chapitres est la spontanéité.

Un dernier mot pour vos lecteurs ?
Achetez Mon Sexe se prénomme Bil comme ça je me ferai des couilles en diamant et restez aux aguets bientôt mon second livre : Je suis moche, mais j’ai de l’humour.