Interview écrite


25 mars 2014
Posté par
Flora

Rencontre avec Didier Chauvet, auteur de «Hitler et la Nuit des longs couteaux»

Présentez-nous votre ouvrage en quelques mots ?
Il s’agit d’un travail sur la Nuit des longs couteaux pendant laquelle l’aile social-révolutionnaire du parti nazi fut décapitée par Hitler, la SS et la Gestapo. Ce livre présente sous tous ses angles, ce tournant majeur dans l’histoire du nazisme.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Cette Nuit des longs couteaux et les conséquences qui en découlèrent, sont trop méconnues du grand public. Il était donc important pour moi de les sortir de l’ombre.

A quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
A tous les lecteurs. Mon ouvrage s’adresse aussi bien au grand public qui connait peu l’histoire du nazisme qu’aux lecteurs passionnés d’histoire.

Quelles sont les principales qualités de votre livre ?
Je crois qu’il est très rigoureux au niveau historique tout en demeurant clair et facile à lire pour les non initiés.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre ouvrage ?
Il n’y a pas de message particulier. Il s’agit de raviver la mémoire de tous sur ces événements tragiques.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Je travaille à partir de toutes les sources fiables disponibles. Le travail de recherche qui précède l’écriture est passionnant.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
J’ai déjà beaucoup écrit sur le nazisme et sur la résistance allemande au nazisme, notamment sur Sophie Scholl. Mais pourquoi pas un portrait de Helmuth James von Moltke, le créateur du Cercle de Kreisau, un résistant allemand de premier plan trop méconnu en France.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Je souhaite au lecteur passionné d’histoire comme au lecteur grand public de se servir des leçons du passé pour éclairer favorablement l’avenir. Je crois, humblement, bien entendu, que ce livre, comme mes précédents livres, peut y contribuer un peu…