Rencontre avec… Cyriac Guillard

Sombre miroir de l'âme, Cyriac Guillard

Sombre miroir de l'âme, Cyriac Guillard

    Cyriac Guillard, vous avez à votre compte deux ouvrages publiés chez Edilivre. Pouvez-vous nous faire pour chacun d’eux, un résumé ? Sombre miroir de l’âme qui vient de paraître est en fait la première aventure de mon héros Sam Lesniak, un ancien flic devenu détective privé. L’enquête se déroule à Quiberon où des jeunes filles sont enlevées puis déposées sur plusieurs plages de la presqu’île. Les lendemains ne chantent pas toujours se déroule à Pigalle dans un quartier où j’ai travaillé en tant que policier pendant 10 ans.  Une ancienne enquête va revenir hanter le héros. Beaucoup d’anecdotes vécues sont dans ce roman et  c’est aussi une évocation du monde de  la nuit et d’un quartier atypique. Lorsque l’on est l’auteur de plusieurs livres, a-t-on l’impression de vivre la même aventure pour tous? En ce qui me concerne, certainement pas. Sam Lesniak, le héros même récurrent, évolue à chaque aventure. Un peu comme un membre de la famille que l’on rencontre périodiquement et qui nous raconte ses aventures. Il est comme la vie, il grandit et change au fil de ses expériences. Des flashbacks sur sa vie de flic jalonnent chacun de mes romans. Ses amours évoluent, ses rencontres, ses envies également. Cela permet de le faire avancer comme chacun d’entre nous.
Qu’aimeriez-vous que vos lecteurs vous disent au sujet de vos livres ? Le plaisir. Quand à la fin de la lecture, ils ont passé un bon moment de plaisir est l’essentiel. Ce qui les rend plus impatients de la suite d’ailleurs.
Les auteurs qui vous ont le plus inspirés ? Je suis un vrai « polardeux ». Je lis énormément de polars, environ 2 ou 3 par mois. J’aime l’éclectisme. J’adore Mo Hayder, Richard Montanari ou côté français Laurent Guillaume, Ingrid Desjours et beaucoup d’autres plus ou moins connus. J’ai un faible pour le polar britannique comme Val Mc Dermid, Ian Rankin et Peter Robinson qui ont un personnage récurrent. Ce sont des modèles pour moi. D’où vient cet amour pour l’écriture ? Depuis l’adolescence. Petit, j’étais un garçon renfermé et peu disert. C’était la feuille blanche ma meilleure copine. Et comme j’ai toujours aimé raconter des histoires. De fil en aiguille ou plutôt de plume en encre, des histoires un peu plus consistantes sont nées. A coté de l’écriture, avez-vous d’autres passions? Ma mère était peintre alors j’ai toujours eu une approche de l’art. La musique est aussi très présente dans ma vie. Je voue une véritable idolâtrie pour le football américain et l’équipe des 49ers de San Francisco. La nuit du Superbowl est sacrée. Allons-nous avoir prochainement la chance de vous lire dans une nouvelle aventure? Oui. La troisième aventure de Sam Lesniak est en cours d’écriture et même bien avancée. Plongé dans sa ville natale qu’il a quittée depuis plus de vingt ans, il enquêtera sur des enlèvements d’enfants. Il s’agit d’une histoire de légende mais je n’en dirais pas plus. Je compte le terminer pour l’année prochaine. Certains personnages des romans précédents seront présents et le lecteur  en connaîtra plus encore  sur les failles et les secrets du héros. D’autres enquêtes suivront car j’ai plusieurs idées en stock.

    Commentaires