Rencontre avec Corentin Beluche, auteur de  » Un destin incertain « 

Corentin_Beluche_Edilivre

Pouvez-vous introduire, en quelques mots, votre ouvrage ?
Mon ouvrage Un destin incertain est le premier que je publie donc il est ma première expérience dans le monde de l’écriture. J’ai beaucoup lu et écris avant d’arriver à ce résultat mais ce que j’aime le plus c’est de pouvoir partager ma passion avec beaucoup de monde et pouvoir encore inciter des personnes à écrire leurs propres histoires pour cultiver leurs petits jardin à eux. Il est ma première fierté. En bref, mon ouvrage Un destin incertain traite du sujet de l’homosexualité et aussi de l’hétérosexualité. Mon ouvrage est un roman d’actualité et de société qui se déroule dans le futur (2026-2030).

Votre ouvrage est-il autobiographique ?
Mon ouvrage a une part autobiographique mais il a aussi une partie qui reste complètement imaginaire.

Présentez-nous Mattéo Mourrew, le héros de votre intrigue. S’agit-il d’un héros typique des temps modernes ?
Mattéo est un adolescent perdu, comme moi il y à quelques années. Il est un jeune homme sensible qui essaie d’avancer dans la vie de tous les jours. Pour répondre à la question  » S’agit-il d’un héros typique des temps modernes ? « , je serais tenté de répondre que  » Oui « , car il vie déjà dans le futur mais reflète plus un adolescent de notre époque qu’un adolescent de nos parents ou de nos grands parents.

Mattéo Mourrew, est-il un peu votre double, votre miroir ?
Mattéo est d’apparence mon miroir mais pour ce qui est de mon double mentalement, je suis plus dans la peau d’Aurélien quand il arrive dans son nouveau collège, dans la peau de Valentine car elle adore le français et tout ce qui a attrait aux lettres mais aussi dans la peau d’Androo car il adore l’histoire tout comme moi.

Que cherchez-vous à exprimer à travers lui ?
A travers Mattéo, je cherche à exprimer le désarrois qu’un adolescent peut avoir quand il est rejeté ou discriminé par rapport à sa sexualité. Je veux faire passer le message  » Tous les Hommes sont égaux malgré leurs différences ! « .

Votre ouvrage s’intéresse au succès de Facebook. Que pensez-vous exactement de ce réseau social ?
Je suis moi aussi sur ce réseau social mais je pense que  » Facebook  » est dangereux et nuit à la santé mentale de chacun d’entre nous sur Terre. Facebook est comme tous les réseaux sociaux, rien n’empêche sur ceux-ci de s’envoyer anonymement des insultes ou encore de publier des choses qui poussent certaines personnes à se suicider…

Un dernier mot pour vos lecteurs ?
J’espère que grâce à ce petit questionnaire vous aurez pu comprendre mes intentions, ce qui m’a poussé à écrire pour un grand public et d’enfin pouvoir dénoncer ce qui me semble juste de dénoncer dans se monde. Je remercie tous les lecteurs qui liront mon livre et reste à votre disposition pour toutes autres questions avec mon adresse email : belucoco@orange.fr.

Merci à vous et à toute l’équipe Edilivre qui ont pu donné vie à mon projet, mon rêve.