Interview écrite

16 novembre 2012
Posté par
Flora

Rencontre avec Christophe Loïodice, auteur de  » Tentative de vie « 

Christophe Loïodice, présentez-nous votre recueil de poésie Tentative de vie ?
Ce recueil est une invitation aux musiciens d’y apporter leurs notes pianistiques sur des textes d’humeur mélancolique tels que les titres phares que sont :  Panne de Vie, hommage à la chanteuse France Gall (ambiance africaine et de perte), Hôtel des Solitudes sur mes 3 années  en hôtel de 1998 à 2000, Grand Public qui vise la reconnaissance du plus grand nombre, Compter les Trombones qui flirte avec la légèreté à Se peut-il que l’on nous aime qui est une question existentielle ou Un homme d’Intérieur qui résume tout ce que je suis. Et quelques surprises finales…

D’où vous vient votre passion pour l’écriture ?
Tout a commencé en 1990 dans la langue de Shakespeare pour que mon entourage ne puisse pas me lire tel un journal intime, puis au bout de trois ans, j’ai estimé que je devais aussi écrire dans ma langue natale pour faire tomber les « barricades » que j’ai moi-même placées entre moi et les Autres. Avant tout, j’ai et je continue à lire énormément autant de récits que de romans.

Quels sont vos secrets pour trouver l’inspiration ?
Mon écriture est avant tout thérapeutique. Ensuite, se pose la question s’il est nécessaire ou pas d’en faire profiter les lecteurs. De toute façon, j’écris avant tout pour moi et ne cherche pas la facilité. Puis, je ne veux pas répéter ce qui a déjà été fait ou être trop influencer par mes écrivains favoris.

Quels sont vos auteurs de référence ?
Amélie Nothomb, Françoise Sagan, Grégoire Delacourt, Muriel Barbery, Augusten Burroughs, Emmanuelle Guattari, Brigitte Giraud,Colombe Schneck, Allan Bennett, Agatha Christie, Daniel Tammet, Paul Verlaine, Jacques Prévert…

Etes-vous également attiré par d’autres genres littéraires ?
Bien sûr. J’ai achevé mon deuxième manuscrit Bouteille à la Mère et bientôt fini le troisième qui relate mon voyage en psychiatre. Viendra, peut-être un roman qui se passe dans le milieu professionnel autour d’un trio amoureux et d’une fin fatale…

Souhaitiez-vous délivrer un message à travers ce livre ?
Un besoin d’être aimé comme je suis avec ma singularité. Pouvoir toucher de plus en plus de lecteurs pour vivre de ma plume et de quelques extras d’ici 5 à 10 ans.

Si vous deviez définir la poésie en quelques vers
« Qu’as-tu fait ô toi que voilà
Pleurant sans cesse
Dis, qu’as-tu fait, toi que voilà,
De ta jeunesse ? » Paul Verlaine, Le Ciel