Rencontre avec Cécile Castelli, auteure de « Diviomagus Vellinus »

Où habitez-vous ?
J’habite en Bourgogne à Dijon

Présentez-nous votre ouvrage
« « Diviomagus Vellinus » est le 3e et dernier tome de la saga fantastique « Bellus Locus Vellinus » qui a débuté en avril 2014 et dont l’intrigue principale se déroule sur les terres corréziennes, dans le merveilleux petit village de Beaulieu-sur-Dordogne dénommé jadis Vellinus… ».

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
« J’ai écrit ce troisième volet à la demande de mes lecteurs. Au départ, lorsque j’ai sorti « Bellus Locus Vellinus » (tome 1), je ne pensais pas écrire de suite et puis, de jeunes lecteurs sont venus me voir en me disant que la fin appelait une nouvelle aventure et qu’ils étaient impatients de la découvrir ! J’ai donc imaginé « Le Rappel de Vellinus » (tome 2) qui n’est autre que la suite des aventures de Camille, Alexandre et Nicolas, trois ados à la recherche de la seconde pierre magique garante du bonheur à Vellinus et qui étend le périmètre de l’intrigue à Collonges-la-Rouge, un village de mages et de sorcières. Et puis : « Jamais deux sans trois ! », j’avais des idées pour écrire ce 3e tome et j’étais une fois de plus encouragée par les « p’tits bouts d’choux » qui voulaient partir eux aussi à la quête de l’ultime joyau magique : La pierre de Serpentine ! Alors je me suis lancée dans « Diviomagus Vellinus » (tome 3) dont l’intrigue commence, comme le titre l’indique, à Dijon, ma ville d’origine qui est aussi celle de mes héros ».

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
« Principalement aux ados et même un peu avant (à partir de 10 ans), mais aussi aux adultes férus de fantastique et désireux de connaître la magie des légendes corréziennes ».

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
« Que la lecture et l’écriture sont deux moyens qui permettent de s’évader de la réalité parfois fade et superflue, mais aussi qu’il est important de garder son âme d’enfant ».

Où puisez-vous votre inspiration ?
« Dans le patrimoine corrézien et ses légendes. Les trois tomes que j’ai écrits font tous référence à des choses que j’ai vues, des situations que j’ai partiellement vécues… Mon imagination s’est ensuite chargée du reste ».

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
« J’écris pas mal pour la presse, et je souhaiterais désormais m’orienter professionnellement dans cette voie, je pense donc, pour l’instant, mettre de côté les romans même si j’ai quelques idées qui me trottent déjà dans la tête ».

 

Un dernier mot pour les lecteurs ?
« Que cette dernière aventure à Vellinus soit aussi magique que les deux précédentes. Vous pouvez retrouver plus d’informations sur mon site Internet : http://cecile-castelli.e-monsite.com et visionner la bande-annonce sur : https://youtu.be/c8Hh5nE3AB8 ».