Interview écrite


27 janvier 2015
Posté par
Flora

Rencontre avec Carol Longatte, auteur de « L’Invité surprise »

Carol_Longatte_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage en quelques mots ?
C’est l’histoire d’un homme qui assiste désespéré au mariage de la femme de sa vie avec un autre. L’incompréhension et la souffrance vont le pousser à rechercher sans relâche celle qu’il aime, mais celle-ci, contrairement à ce qu’il espère, va faire preuve d’une indifférence et d’un déni qui vont complètement le déstabiliser. À force de vouloir chercher des réponses à sa vie misérable il va finir par tomber sur une révélation bien plus inquiétante…

Pourquoi avoir écrit une nouvelle ?
Et bien je suis tombée dans la nouvelle un peu par hasard. Je feuilletais un magazine dans lequel on proposait un concours d’écriture et je me suis laissée prendre au jeu. Mon texte a ensuite été retenu parmi les cinquante meilleures nouvelles ce qui fait que je n’ai plus cessé d’en écrire. Ce challenge m’a plu énormément car écrire ce genre d’ouvrage ce n’est pas facile. En effet, il faut se limiter et se mettre pas mal de contraintes comme par exemple respecter le nombre de caractères imposés, utiliser peu de personnages, ajouter une chute aussi dans le récit. Bref, disons que c’est un exercice très intéressant pour un auteur.

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Aux adultes sans aucun doute car dans chacune de mes nouvelle j’aborde des sujets délicats comme la mort, le coma, la maltraitance mais cependant, j’essaye toujours d’y ajouter une touche de couleur et d’imaginaire. Ces derniers ne restent donc obscures qu’un très court instant. Je n’ai aucune prétention mais ce qui guide ma plume c’est la volonté d’emmener mes lecteurs dans mon univers où se mêlent à la fois féérie et réalité, de les égarer un court instant et de passer en leur compagnie un agréable et surprenant moment.

Y a-t-il un peu de vous dans les personnages de votre nouvelle ?
Il est exact qu’un auteur tout comme un artiste s’inspire de son quotidien, des gens qu’il fréquente, de faits divers qui le touchent, parfois de souvenirs du passé mais en aucun cas je souhaite établir une autobiographie de moi-même ou de mon vécu. J’ai plutôt tendance à analyser celle des autres. Je suis d’ailleurs très observatrice et très sensible à la vie d’autrui ce qui me permets de rentrer dans la peau de mes personnages plus facilement.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre ouvrage ?
Tout d’abord, qu’il n’y a rien de plus puissant et de plus complexe que l’amour entre deux personnes et qu’il ne s’arrête pas après la mort : il prend juste une dimension différente. Et ensuite, que nous avons la liberté de choisir d’être acteur ou non de notre vie. J’ai grandi avec cette philosophie : « Tu deviendras ce que tu veux devenir ! » Même si je n’écarte pas les difficultés et la malchance, je compare la vie à un long chemin qui dévoile au fur et à mesure de notre progression des portes que nous choisissons ou non d’ouvrir …. C’est à chacun à prendre sa vie en main et de faire en sorte qu’elle corresponde au mieux à nos attentes.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Dans la vie de tous les jours certes mais surtout dans la nature et dans des endroits insolites comme de vieilles ruines où les pierres sont chargées d’histoires et peuvent nous emmener très loin dans la rêverie.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Je suis occupée à écrire mon premier roman : le synopsis est terminé, le décor est planté, mes personnages principaux sont nés avec une personnalité bien trempée et j’ai aussi ajouté une quête qui je l’espère vous tiendra en haleine jusqu’à la dernière page.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Soyez curieux et poussez la porte de mon imagination. Lisez mes trois nouvelles qui vont complètement vous égarer mais dans la bonne direction, faites-moi confiance…