Interview écrite


1 décembre 2016
Posté par
Guillaume

Rencontre avec Armel Roméo, auteur de « Le Sourire d’un enfant »

Armel_Romeo_EdilivreOù habitez-vous ?
Je vis à Abidjan en Côte d’Ivoire.

Présentez-nous votre ouvrage
Tout d’abord, j’aimerais dire un grand merci à ma maison d’édition et de publication Edilivre Aparis et à son équipe formidable, qui m’ont permis de réaliser ce rêve.
« Le Sourire d’un enfant »  est un recueil de trente-quatre poèmes. Il visite une panoplie de mélodies émotionnelles de la vie en général et de l’amour en particulier. Il évoque des thèmes tels que : « le rêve, l’amour, l’ambition, l’enfance, l’amitié, la femme, la confiance, le bonheur, l’engagement, la vie de couple… ».

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
J’ai commencé à écrire dès mon plus jeune âge. Au début, c’était pour épater les filles que je draguais. Mais aujourd’hui, j’écris pour raconter ce que moi ou d’autres personnes vivent, donner mes points de vue et apporter ma petite expérience à mes lecteurs.

A quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
« Le Sourire d’un enfant »  s’adresse à toutes les personnes qui sont amoureuses, qui ont déjà aimé ou qui recherchent l’amour, celles qui ont de l’ambition ou un rêve, celles qui ont perdu un être cher, la confiance ou une amitié qui leur tenait à cœur, celles qui sont en couple ou qui doivent prendre cet engagement et enfin, celles qui gardent le sourire quel que soit la difficulté de leur vie.

Quel message avez-vous voulu faire transmettre à travers ce livre ?
Les messages sont nombreux, c’est pourquoi je vous invite à lire absolument ce livre. Le plus important message que j’ai voulu transmettre, est de ne jamais, jamais abandonner son rêve même si l’on pense qu’on ne peut le réaliser.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Je trouve mon inspiration dans mon vécu, dans celui des autres et dans tout ce qui m’entoure. Parfois, il me suffit d’une image, d’une phrase, d’une musique pour commencer à écrire.

Quels sont vos projets ?
Ecrire me fait du bien, parce qu’il me permet de communier avec mes lecteurs. Actuellement, j’ai commencé à écrire mon second recueil avec beaucoup plus de sensibilité.

Un dernier mot pour vos lecteurs ?
J’aimerais vous dire un grand merci pour vos encouragements. Comme toutes ces personnes qui ont cru en moi, continuez de prendre du plaisir à me lire et surtout, gardez le sourire magique de l’enfance.