Interview écrite


20 mars 2015
Posté par
Flora

Rencontre avec Anne-Sophie Lance, auteur de « Le Châtiment des pécheresses »

Anne_Sophie_Lance_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage ?
« Le châtiment des pécheresses » est un roman policier. L’histoire est celle d’un tueur en série qui met fin à la vie de femmes, vraisemblablement en raison des péchés qu’elles ont commis. Leurs corps sont découverts nus, une pomme a été introduite dans leur mâchoire et un message est apposé aux côtés de chacune. Chacun des messages fait état d’un des 7 péchés capitaux.
L’enquête est menée par un duo de personnages opposés mais, en même temps, complémentaires. Il y a d’un côté, le commandant, d’âge mur avec une certaine expérience en matière criminelle, et de l’autre, un jeune lieutenant entré récemment dans la police.
Ils vont découvrir, au fur et à mesure de l’enquête, que cette affaire les concerne bien plus qu’en leur qualité de simples officiers.

 Pourquoi avoir écrit ce livre ?
J’ai, au départ, voulu écrire ce livre dans l’espoir qu’il serve de base à une saga télévisée. Je m’étais rendue compte que de nombreuses séries se basaient sur des légendes ou sur l’histoire. Or, aucune ne traitait, à ma connaissance, des 7 péchés capitaux. Intéressée par cet élément de la religion, j’ai voulu en faire un roman policier au regard de mon attrait pour ce genre.

 À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Cet ouvrage peut s’adresser, à mon sens, à tout public, et en particulier aux amateurs du genre. S’agissant néanmoins d’un roman policier, il ne me semble pas qu’il puisse s’adresser à un trop jeune public en raison de la violence qui y est présente.

 D’où vous vient votre passion pour les romans policiers ?
J’ai découvert les romans policiers avec Agatha Christie, un auteur que j’admire particulièrement. Ainsi, dès mon adolescence, je me suis vivement intéressée par ce type d’ouvrage. J’en ai même lu en anglais.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Si certains diront que je me suis inspirée du film « Seven », je tiens à préciser que je ne connaissais pas cette œuvre avant de me lancer dans l’écriture de mon roman. Maintenant que je l’ai vu, je suis rassurée de voir que mon ouvrage reste différent.
Mon inspiration vient plutôt des séries télévisées ou des œuvres cinématographiques que j’ai pu voir.
J’ai ensuite approfondi mes recherches en me rendant à des expositions, telles que « Crime et châtiment » qui a eu lieu à Paris, mais également dans des musées. Pour illustration, au musée d’Orsay, je suis tombée sur une sculpture représentant le Monde à travers des personnes venues des quatre continents qui tenaient, entre leurs mains, notre planète. J’ai alors imaginé la même image pour la couverture de mon roman, à savoir 7 femmes représentant les péchés capitaux et tenant au-dessus d’elles une pomme géante.
Par ailleurs, je me suis basée sur des études de criminologie afin d’approfondir le personnage du tueur.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Actuellement élève avocate, je n’ai pas de projets concrets, restant concentrée sur ma formation, mais dès que ma fonction me le permettra et m’en donnera l’occasion, je compte écrire des essais se rapportant à la matière juridique ou à des sujets de société.