Interview écrite


16 avril 2015
Posté par
Flora

Rencontre avec Angélique Antonio, auteur de « Projet Polstov »

Angélique_Antonio_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage ?
En 2172, le visage de la Terre a bien changé : seuls trois continents subsistent à présent. La véritable armée de la planète est les Communauté spatiale, interdisant touts scientifiques à explorer leur univers sans accord de cette dernière… Des laboratoires clandestins font leur nid.

Irlando et ses équipiers échapperont-ils à la Communauté ?
Aussi ambitieux soit-il, le Projet Polstov mènera l’humanité à vivre une expérience sans précédent.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
J’ai écris ce livre, dans le fond d’un tiroir depuis trop longtemps (10 ans), car je ressentais le besoin d’écrire. Des idées bouillonnaient en moi et il fallait absolument que je les couche sur papier. Depuis, je ne cesse et ne cesserais d’écrire…

D’où vous vient cette passion pour la science fiction ?
J’ai toujours eu l’impression de venir d’un autre monde, d’une autre planète… Enfant déjà, j’étais attiré par la SF et René Barjavel ne tarda pas à se détacher des autres, mon auteur préféré parmi tant d’autres. J’avais un penchant pour la fantasy et l’horreur. Le maître en la matière était Stephen King à mes yeux.

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
À tous les fans de l’âge d’or des années 30-40, comme me le faisait remarquer Pascal Fréjean, auteur chez Bragelonne, auprès de qui j’ai participé à un appel à texte pour ce livre. Ce dernier m’a été refusé car il n’entrait pas dans le cadre du space opéra. Donc, mon livre s’adresse à tous les fans de Hard-SF, la vieille science-fiction, comme celle de René Barjavel ; celle qui allie fiction et réalité. La fiction qui s’appuie dur des faits réalistes, qui le sont ou pourraient l’être dans un futur plus ou moins proche.

Quels sont vos auteurs préférés ?
René Barjavel est de loin mon auteur fétiche. Stephen King vient en second. Pour le reste j’aime lire mais je très peu, afin d’éviter de m’inspirer d’autres auteurs. Mais j’adore la littérature SF américaine : Aldous Huxley notamment.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
J’estime depuis fort longtemps, qu’en France, que comme dans d’autres pays d’ailleurs, nos ancêtres se sont battus pour le droit de vote. Mais qu’en est-il de nos jours ? Avons-nous la liberté d’expression ? Je ne le crois pas. J’ai plus l’impression que nnotre pays, et le monde entier n’est gouverné que par des hommes au pouvoir suprême. La géopolitique est étroitement lié aux puissances financières de chaque pays. J’ai donc voulu transmettre un message dans lequel chaque pays se sentirait concerné, des dirigeants puissants interdisant toute forme de rébellion ou d’intelligence plus haute que la leur…

Pensez-vous qu’en 2172 la Terre reflétera ce que vous décrivez dans le « Projet Polstov » ?
J’y ai déjà pensé. Pour ma part, je pense, qu’hormis le contexte géographique, la planète reflète déjà ce nouveau visage : des militaires plus puissants encore que des hommes politiques. La science et la médecine relayées au second plan, hormis s’il y a un intérêt financier en arrière plan.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Mon inspiration me va et me vient en continue. Je n’y peux rien. J’ai même du mal à la contrôler, si bien que je dois écrire sur un bloc notes toutes mes idées rapidement et en faire le tri. Je vais sans doute vous faire rire, mais mon psychiatre pense que je ne serai jamais en manque d’inspiration !
Pour les descriptions, j’ai pour habitude de travailler avec mon MP3 sur les oreilles, à fond, et j’écoute très souvent Klaus Nomi. L’un des premiers chanteurs officieux à être décédé du SIDA avant Freddy Mercury. Il avait une formation à l’opéra de Berlin et se prenait pour un extra-terrestre. Sans lui, mes cérits ne vaudraient plus grand chose je pense… Vous pourriez l’écouter sur Youtube !

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Je m’apprête à signer mon deuxième contrat avec Edilivre pour La merveilleuse histoire des Pamébins (SF-Fantasy), de la créationde l’univers aux dinosaures, une novella emplie de poésie. Entre temps, j’ai auto-édité ma biographie en version Kindle et Dr Andrews et 4 autres nouvelles (Dark Fantasy) version papier et Kindle.
Je travaille actuellement sur de l’héroïque-Fantasy destiné aux 7-10 ans. Jeff et le monde magique. L’histoire d’un garçonnet qui doit mener à bien une quête avant son réveil, afin de voir son rêve se réaliser.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
D’une enfance maltraitée à ma vie de bipolaire est la biographie que j’ai sorti récemment sur Amazon.
Elle vous expliquera mieux que moi pourquoi j’ai autant d’imagination, comment l’écriture m’aide à combattre la maladie au quotidien, car je suis bipolaire.