Rencontre avec… Ambear

Ambear, Les lueurs sombres de la destinée est votre première publication. Pouvez-nous faire part de l’intrigue ? Les lueurs sombres de la destinée est l'histoire de Mikayel et Tahvit, deux amis inséparables et profondément intimes avec un amour fraternel et loyal.  Le conte se noue au cœur du Moyen Orient, dans une petite ville d’Alep où les classes, les lois de société, sont distinctes. Les franchir c’est passer la ligne marginale de sans retour.  Mikayel est un Apollon plein de vigueur mais déçu tragiquement par son premier amour, Marria.  Après la mort tragique de cette dernière, c’est fascinant de suivre ces deux amis si différents essayer de survivre et de dépasser le deuil de Mikayel. .  Mais le fantôme de Marria prend possession de Mikayel au point que sa santé décline.  Malgré son esprit qui ricane de pessimisme auprès du cœur qui pleure, il connaît des succès sans parallèle de Beyrouth à Paris et à New York Broadway comme un danseur chorégraphe.  Finalement suivant un événement plus tragique que les précédents, une crise cardiaque le rejoint avec son aimée, au pic de sa carrière.  Tahvit bouleversé de chagrin, et qui vainement cherche le bonheur parfait, reconnaît enfin sa vocation religieuse et trouve la paix, après la mort de son ami Mikayel. Dans ce roman, après avoir laissé la bride sur le cou, le vrai et la fiction étaient tellement mariés, qu’à la fin je ne savais plus où et quand l’autre était né. Nous écrivons à propos de notre vie quotidienne ou quoique ce soit que nous cherchons à communiquer.  La franchise dans l’amitié, dans des relations autours de nous, dans la famille, la société, même dans le monde entier.  On dit, écrire c’est raconter une histoire. C’est exposer, mettre à nu les sentiments les plus intimes que nous rêvons, mais nous n’avons pas le courage de les formuler verbalement.  Jouir d’une amitié aussi loyale que Tahvit c’est rare mais si elle existe c’est le paradis terrestre. Y a-t-il un évènement particulier qui vous a poussé à écrire ce livre ? Françoise Sagan « Bonjour Tristesse » et un autre événement décevant personnel. Avant de publier votre histoire, l’avez-vous faite lire à votre entourage ? a) Oui, quelques membres de ma famille, spécialement mon frère aîné qui m’a dessiné une couverture que j’ai gardée avec le manuscrit b) Imprimerie St Thérèse des Pères Jésuites à Alep qui m’ont encouragé de publier. Comment pourriez-vous définir un bon d’un mauvais livre ? Un livre nous raconte une histoire avec une intrigue.  Il faut être bien écrit, avec une intrigue bien intéressante, pour capter notre attention jusqu'à la fin ; autrement… Quels sont vos auteurs de référence ? Comment choisir quand il y a une multitude de génies dans le monde qui ont consacré leur vie à la plume. La Bible-Les Révélations (Apocalypse de St. Jean). Victor Hugo-Les Misérables, Feuilles d’Automne (Mon âme aux mille voix que le Dieu que j’adore, mit au centre de tout comme un écho sonore), Le Bossu de Notre Dame. Boris Pasternak-, Les frères Karamazov.Dr,Zhivago. Leo Tolstoy- Anna Karénina. Fyodor Dostoyevsky- Les frères Karamazov, Crime and Punishment Alighieri Dante Francesca da Rimini, L’Inferno et Il Paradiso. Raffi-Samvel, Khent (Le Fou). Daniel Varoujan- Le chant du pain (Marseilles: Editions Parentheses, 1990). (Hatzin Yerkuh1921) Tseghin sirte  The Heart of the Race.  Constantinople 1909). Shakespeare-Hamlet. À côté de l’écriture, avez-vous d’autres passions ? Oui, chanter (opéra Verismo co.) (Membre de Choeur des église St Ann, St Vartan, Holy Family), danser (tango et valse), peindre (classique portrait, paysages, animaux), Que pouvons-nous vous souhaiter pour votre livre ? Que je puisse délivrer un message de Paix, d’Amour et d’Amitié, basé sur une foi inébranlable de l’individu, suivant sa Destinée, n’importe où, n’importe quand, et comment. Que je puisse entendre le monde chanter :LAISSEZ LA PAIX REIGNE SUR TERRE ET LAISSEZ-LA COMMENCER PAR MOI. (…LET IT BE PEACE ON EARTH AND LET IT BEGIN WITH ME.)

Commentaires