Interview écrite


22 novembre 2013
Posté par
Flora

Rencontre avec Alexandra Monténégro, auteure de  » Forget Belgovia  »

Forget_Belgovia_EdilivrePouvez-vous introduire, en quelques mots, votre ouvrage ?
Il s’agit d’une critique sociale , l’histoire d’une exclusion. Le parcours du combattant d’une personne atteinte d’une pathologie rare, à la recherche  d’une prise-en-charge médicale et d’une reconnaissance légale d’invalidité, ce qui s’avère extrêmement ardu…

Quelles épreuves traverse votre personnage ? Vous êtes-vous identifiée à elle ?
Le personnage est confronté à de multiples reprises à l’arbitraire ; à des abus de pouvoir, des zones de non-droit et des violations des droits de l’homme élémentaires et ordinaires. Je ne me suis pas identifiée : le personnage est un autre moi-même mais il est aussi la somme de toutes les exclusions ; un enfant de son Siècle, de son époque…Ses tribulations sont les tribulations de tant d’autres.

Pourquoi avoir fait le choix de caricaturer vos personnages ?
Tous les personnages sont en quelque sorte des caricatures, des prototypes … c’est-à-dire la somme de plusieurs personnages à la fois : le généraliste, le spécialiste, le chercheur, le patient atteint de pathologie rare…J’ai grossi les traits, accentué les défauts et les émotions, imaginé des histoires… dans un souci de clarté et pour en faire un récit romanesque et non pas un simple témoignage même si le personnage principal nous prend à témoin et nous interpelle…

Dans quel cadre se déroule votre récit ?
Le roman se déroule essentiellement dans le cadre médico-légal et hospitalier  mais pas uniquement ; sous forme de voyages et de flash-backs et au fil de ses aventures et tribulations,  l’héroïne nous entraîne à la découverte de milieux les plus divers…avec pour fil conducteur toujours l’intégration et l’exclusion.

Pourquoi était-ce important pour vous d’écrire un tel livre ?
Le pourquoi de ce livre ? Il me semble que les droits de l’homme et du citoyen sont de plus en plus malmenés dans un contexte privilégiant l’économie au détriment de l’humain et même au mépris de la vie… Je pense qu’il y a urgence à inverser la tendance ! Je tire la sonnette d’alarme dans ce livre.

Un dernier mot pour vos lecteurs ?
Ce livre  a été écrit à titre informatif; pour aider ceux qui partagent le sort du personnage principal et qui sont des millions en Europe et en France… Il est destiné aussi à ouvrir les yeux des autres sur la problématique des maladies rares mais aussi sur tout type d’exclusion sociale quelle qu’en soit la cause… C’est un appel à plus de Justice et d’Humanité !