Interview écrite


1 mai 2018
Posté par
Éditions Edilivre

Rencontre avec Albert Richard Ndione, auteur de « La Bible lue par un chrétien »

Présentez-nous votre ouvrage

L’ouvrage est une réponse, une réplique à la Bible lue par un musulman d’El
Hadj Boubou Senghote Sénégal qui a écrit beaucoup de contre-vérités en
faisant des interprétations fantaisistes ou fallacieuses des textes bibliques à
partir de ses croyances propres ou ses intenses désirs. Nous nous sommes
évertués tout au long de notre ouvrage et conformément aux textes de
l’Église à apporter la contradiction par rapport à tous les points soulevés par
Senghote qui n’a laissé aucun aspect de l’Église Catholique (la Bible, les
textes fondateurs, les pratiques culturelles, les dogmes…). Nous avons
déploré toutefois le langage d’une légèreté déconcertante et le ton
condescendant, péremptoire vraiment inadmissible utilisé par Monsieur
Senghote qui aurait dû faire preuve de plus de retenue. Dans le dialogue
interreligieux chaque entité peut ou doit garder sa spécificité tout en
respectant l’autre dans ce qui le rend différent. On peut comme le dit un
adage bien de chez nous « Nuuro te woute » être « tous différents et tous
pareils ».

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

Nous avions senti l’impérieuse nécessité de rétablir la vérité par rapport aux
interprétations fantaisistes de Mr Senghote en faisant une étude
comparative entre la Bible et le Coran. Nous avons aussi tenu à montrer
qu’il n’y a aucune contradiction entre ancien et nouveau testament comme
semble l’insinuer Mr Senghote mais qu’il y a une unité de pensée et
d’actions dans la Bible, et que ce sont les textes du Nouveau Testament qui
nous livrent la vérité définitive de la Révélation. Selon Saint Augustin « le
nouveau se cache dans l’ancien et dans le nouveau, l’ancien se dévoile »
(Hept.2,73 ; cf. DV 16)

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?

Mon ouvrage est essentiellement dédié à la jeunesse catholique universelle
qui manque de repères et par conséquent se trouve être assez fragile et vulnérable face à certaines idées fallacieuses qui peuvent facilement les
dérouter. Nous avons aussi saisi cette opportunité pour interpeller les
parents qui ont de lourdes responsabilités dans le devenir de leurs enfants
mais qui ne s’assument pas sinon le font de moins en moins. Cet ouvrage
pourrait aussi intéresser la communauté musulmane pour un partage
d’information bien sûr en vue de les aider à mieux comprendre la religion
catholique.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

Le message est relatif à la Révélation du Christ à travers la Bible (ancien et
nouveau testaments) et par rapport aux fondements de l’Église Catholique.
Tout au long de l’ouvrage, nous avons montré ce que nous avons de commun
avec les autres communautés religieuses mais nous avons aussi insisté sur
tout ce qui fonde nos divergences avec eux surtout au niveau de
l’interprétation des textes bibliques.

Où puisez-vous votre inspiration ?

Notre inspiration vient essentiellement de notre Foi si petite soit-elle et de
notre engagement à servir l’Église dans ses démembrements à travers les
mouvements de jeunesse (cœurs-vaillants) dont nous étions responsable
pendant de longues années et de notre adhésion dans les associations de
parents d’élèves de l’enseignement catholique dont nous sommes président
diocésain depuis déjà si longtemps. Au niveau de la paroisse, nous sommes
président de la coopérative d’habitat st Joseph de Marie REINE de l’univers
de THIES que nous (paroissiens) avons conçu pour aider à l’acquisition de
terrains à usage d’habitation. Par ailleurs, au niveau local, nous sommes
délégué de quartier de Wango. Le délégué de quartier est non le chef mais
il est au service de toute la communauté. Etre au service des autres comme
nous y invite d’ailleurs l’Église : « l’Église tient en grande considération et
estime l’activité de ceux qui se consacrent au bien de la chose publique et en
assument la charge pour le bien de tous ».(Con.Oeucum.
vat.II.Past.Gaudium Spes). Les fonctions sont certes nombreuses mais avec
un peu de de Foi, si petite soit-elle, on peut soulever une montagne.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?

En notre qualité d’enseignant (maître-formateur de 1993 à 2016) doublé
d’un parent d’élèves soucieux du devenir de l’enseignement qui traîne le pas
encore malgré des fonds immenses consacrés à ce secteur, nous avons
l’intention de partager nos expériences et nos réflexions autour des problèmes de l’école Sénégalaise afin de l’aider à retrouver son lustre d’autant.

Un dernier mot pour les lecteurs ?

Nous invitons nos chers lecteurs musulmans comme chrétiens ou autres à
lire l’ouvrage sans passion avec beaucoup de lucidité afin d’en tirer le
maximum de profit. Toutefois, les textes fondateurs de l’Église restent formels « la Foi
Chrétienne ne peut pas accepter des Révélations qui prétendent dépasser ou
corriger la Révélation dont le Christ est l’achèvement » Catéchisme de
l’Église catholique-Mame/ Plon. C’est d’ailleurs ce passage qui a inspiré le
titre de notre ouvrage : Jésus : une mission achevée.
Enfin nous tenons à remercier tous ceux qui nous ont apporté leur concours
dans l’élaboration de cet ouvrage. Notre pensée se tourne spécialement vers
Mgr Alexandre Mbengue (aujourd’hui disparu) qui a été le premier à qui
nous avons présenté notre projet, et qui, malgré un calendrier très chargé, l’a
lu en faisant des annotations. Après avoir émis un avis favorable, Monseigneur Alexandre nous a recommandé de poursuivre le travail
commencé aussi nous étions visiblement soulagé et ragaillardi au sortir de
l’Evêché. Nos remerciements vont également aux abbés Nicolas Diène et
Raphaël Wade pour leurs concours si précieux et tous ceux qui nous ont
apporté leurs aides matérielles ou financières… etc. Nous voulons, pour
terminer, prier pour que chaque jeune puisse disposer de son exemplaire pour
en faire son livre de chevet ou à défaut de cela chaque famille devrait en
posséder un. En fait l’ouvrage n’est plus notre propriété exclusive mais une
œuvre collective où chacun peut se l’approprier et le défendre au besoin.