Rencontre avec AKIN Saliou, auteur de « La communication politique : utilités et difficultés »

Saliou_Akin_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage en quelques mots ?
« La communication politique : utilités et difficultés » est un ouvrage qui, comme son titre l’indique, met en vedette la communication politique. Nous avons jugé utile dans un premier temps, de donner le contenu des concepts « communication » et « politique », pour enfin éclairer les lecteurs sur la signification effective du groupe de mots « communication politique ». Dans un second temps, il était pour nous opportun de donner aux lecteurs les rôles les plus essentiels de la communication politique afin que l’on sache en quoi elle est utile. Enfin, la communication politique ne pouvant être mise en marche sans gêne et embarras, il restait impérieux pour nous de présenter une liste de difficultés qui entravent de façon sérieuse le déroulement de cette dernière.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
A regarder notre monde de très près, on constate aisément aujourd’hui que l’ensemble des conflits qui se déroulent par-ci et par là ont une origine religieuse, ethnique ou politique. Dans de nombreux pays africains, à cause des discours politiques guerriers, les différentes populations se regardent non plus en adversaires politiques, mais plutôt en ennemis. De nombreux hommes politiques diffusent des discours très virulents.

Cet ouvrage vient à titre préventif pour les populations afin de les éloigner des conflits. Puis, à titre de plus amples éclairages, pour les hommes politiques et les professionnels de la communication pour signifier aux uns et aux autres que la politique qu’ils sont en train de mener n’a pas pour objectif de dresser les citoyens les uns contre les autres. Au contraire, il s’agit de consolider les acquis démocratiques en faisant asseoir la contradiction politique qui demeure une essence de dynamisation de la vie politique dans une nation. Nous espérons qu’après la lecture de cet ouvrage, une prise de conscience s’opérera chez le lecteur, qui se soustraira définitivement de tout ce qui peut constituer un discours à caractère conflictuel, en se consacrant à l’essentiel: la fraternisation avec ses concitoyens et ceux des autres pays.

A quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
« La communication politique : utilités et difficultés » s’adresse aux citoyens auxquels nous demandons de se soustraire des discours politiques virulents et haineux. Aux hommes politiques qui représentent la source de tous les conflits à caractère politique, qui doivent véhiculer des propos, certes contradictoires de ceux de leurs adversaires, mais surtout des discours civilisés, débarrassés de toute haine. Mais aussi aux professionnels de la communication qui sont très souvent les complices des hommes politiques dans la diffusion des discours haineux. Ils doivent savoir opérer un excellent traitement de l’information en évitant de mettre à la disposition du public des discours pouvant engendrer des réactions violentes de la part des populations.

Quelles sont les principales qualités de votre livre ?
Les principales qualités de cet ouvrage résident sans nul doute dans sa rédaction dans un langage accessible à tous, mais aussi dans la mise en page qui offre une facilité directe de lecture. Enfin le plus important, est l’intérêt du thème traité car tous les Etats du monde aspirent à plus de démocratie. Et la démocratie ne peut s’instaurer en laissant sur le banc de touche la contradiction politique. Cet ouvrage pourra aider à instaurer cette contradiction politique en boutant hors de son champs d’action toutes les velléités guerrières.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre ouvrage ?
La communication politique n’est pas de l’animosité, ni de la haine ou de la malveillance, encore moins de la rancune ou de l’agressivité, mais elle est un exercice civilisé de discours, toujours contradictoires et jamais identiques, entre le pouvoir politique et son éternelle opposition. Dans un régime à caractère démocratique, ces différents discours sont toujours relayés par les outils de diffusion massive de l’information, que l’on nommera ici, les « mass media ».

Où puisez-vous votre inspiration ?
Pour ce qui concerne cet ouvrage, ma formation à l’Ecole Française des Attachés de Presse et des Professionnels de la Communication ainsi que la crise post électorale en Côte d’Ivoire sont deux éléments qui m’ont beaucoup inspiré. La presse a parlé de plus de 3000 morts. Plus jamais ça en Côte d’Ivoire et plus jamais ça partout ailleurs. Il faut inviter les politiciens, surtout africains, à être plus responsables.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Nous sommes en pleine élaboration d’un projet de travail sur ce que l’on nomme les marchés trottoirs en Côte d’Ivoire. L’ouvrage pourrait être intitulé « Le phénomène des marchés trottoirs en Côte d’Ivoire : les implications et les conséquences », qui devrait être achevé en octobre prochain.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Nous invitons tous les lecteurs à parcourir cet ouvrage avec beaucoup d’attention, à le lire soigneusement afin d’en dégager ce grand trésor qui s’y cache. Nous les invitons par la suite à passer le message, à conseiller l’ouvrage aux proches afin que ceux-ci fouillent à leur tour et dégagent ce trésor qu, à n’en point douter, est source de paix et de cohésion. A vos exemplaires, et PARTEZ !

.