Interview écrite


24 mars 2014
Posté par
Flora

Rencontre avec Abdon Clévy Ngouadi, auteur de « Le Congo et la réalité contemporaine de l’Afrique »

Abdon_Clévy_Ngouadi_EdilivrePrésentez nous votre ouvrage en quelques mots ?
« Le Congo et la réalité contemporaine de l’Afrique » est un témoignage, plus précisément une lettre à l’Afrique souffrante. Cet ouvrage est structuré en deux parties : la toute première est consacrée à une petite et brève narration de l’histoire politique de mon pays, qui est le Congo Brazzaville, et la deuxième à la réalité actuelle de l’Afrique.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Tout simplement pour lancer un cri d’alarme. Etant passionné d’écriture, j’ai trouvé mieux de consacrer mon tout premier livre à ce beau et riche continent qui ne fait que souffrir et subir des humiliations en tout genre.

A quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Dans la mesure où il dénonce le mal, l’injustice, la tyrannie, la dictature et tout autre vice, eh bien, cet ouvrage s’adresse à toute personne qui désire vivre en faisant régner la justice et qui agit avec justice.

Quelles sont les principales qualités de votre livre ?
Eh bien, comme je vous l’ai dit, ce livre prône une justice franche et équitable en Afrique. L’une de ses qualités est donc la dénonciation.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre ouvrage ?
Rien d’autre qu’un message de paix et d’optimisme. La Bible dit qu’il y a un temps pour tout. Et moi à mon tour, j’espère, à travers ce livre, consoler mes frères africains qui n’osent plus envisager un lendemain meilleur pour l’Afrique.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Je suis tout simplement observateur et méditatif. Mon inspiration est justement le fruit de mon observation. Mais, il faut croire que c’est aussi grâce aux journaux que j’ai pu enrichir cet ouvrage.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours aimé écrire et maintenant que j’ai découvert Edilivre, je compte faire une belle carrière dans la littérature écrite pour partager mes émotions avec les amoureux de la lecture, d’ailleurs l’écriture de mon prochain ouvrage est déjà achevée.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
L’Afrique a besoin de ses fils animés par le désir de relever des défis, d’unir les populations pour le développement intégral de ses pays. Pour finir, je remercie de tout cœur mes parents et tous mes amis du grand séminaire de théologie Cardinal Emile Biayenda de Brazzaville pour leur soutien fraternel. A tous mes fans et amis internautes, je dis grand merci à vous et bonne lecture !