Interview écrite

21 janvier 2020
Posté par
digitale@edilivre.com

Rencontre avec Abderrahmane AMROU, Auteur du livre « Le Système Etatique »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Présentez-nous votre ouvrage

Le Système Étatique : Est le titre de mon huitième livre que la Maison d’Edition Edilivre m’a permis de publier, tout en m’accordant l’attention et la considération de toute son Equipe sympathique qui mérite toute ma reconnaissance et mon respect.
Ce livre est une compilation de plusieurs ouvrages que j’avais écrits depuis des années. Dans sa globalité ce livre devrait être classé dans le genre des « ouvrages politiques », mais en réalité c’est un livre qui peut être rangé dans une nouvelle catégorie qu’on peut dénommer « ouvrage pluridisciplinaire», car il traite des thèmes, des concepts et des idées qui relèvent de plusieurs domaines : politique, économie, sociologie, métaphysique, théologie, communication, etc…

Bien que composé à travers des ouvrages qui ont été écrits séparément, ce livre constitue, en quelque sorte, une synthèse d’une doctrine idéologique universelle qui traite et analyse un « Système de gouvernance universel » ainsi que les « comportements sociaux et politiques » des instruments et agents qui le composent.

Ainsi, de cause à effet, ce livre comporte l’enchaînement analytique des problématiques sociologiques, politiques, économiques et comportementales qui caractérisent toute Société en plein développement civilisationnel.

La particularité de ce livre, c’est qu’il aborde des problématiques pluridisciplinaires complexes, présente leurs diagnostics profonds (à l’image du scanner d’un spécialiste), analyse tous leurs aspects pour en tirer les conclusions et suggère les propositions des solutions appropriées à travers d’autres points de vue, d’autres concepts inédits, d’autres idées paradoxales et d’autres logiques pragmatiques.

 

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

Le corps brut primaire de ce livre a été écrit, spontanément, en fonction des circonstances et des événements conjoncturels, sur la base d’ouvrages séparés qui ont été actualisés et confectionnés, plus tard, sous forme d’un livre à un seul volume.
La conception globale et finale de ce livre a fait que l’idéologie ou la doctrine globale qu’il comporte nécessite d’être portée à la connaissance de l’opinion publique internationale pour qu’elle sache qu’il existe d’autres alternatives réalistes et pragmatiques, beaucoup plus bénéfiques et fructueuses, que celles qui nous ont été proposées par ces maitres autoproclamés du Monde actuels pour le changement éventuel de ce Monde, soi-disant, vers le « meilleur » qui n’est pas forcément bénéfique pour tous les peuples de la Planète.

 

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?

Mon livre s’adresse à tout le monde, s’il s’agit de culture générale, mais reste conseillé à tous ceux qui s’intéressent au domaine profond de la politique, de près ou de loin ; que ce soit sur le plan théorique ou sur le plan pratique.
Des idées intéressantes, des paradoxes et des concepts inédits, sur divers domaines, composent le contenu de ce livre. Loin du genre de la « science exacte», de la « science-fiction » et de la « romance », on peut trouver sur ce livre toutes sortes d’idées intéressantes dans le domaine de la politique, de l’économie, de la sociologie, de la métaphysique et de la communication.
Ainsi, ce livre concerne, d’une manière particulière, le monde universitaire, dans les domaines des sciences politiques, économiques, sociologiques & théologiques, ainsi que les milieux de la politique en général.

 

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

Les messages que j’ai voulus transmettre, à travers ce livre, se résument en des mots-clés qui véhiculent des concepts inédits et des idées paradoxales qui restent indispensables, sinon vitaux, pour la compréhension et la connaissance du fonctionnement de ce Monde apparent qui n’a rien de véridique par rapport au Monde caché qui nous gouverne.
Donc, ces mots-clés, en plus de certains autres dans le domaine économique, se résument comme suite :

 L’Interdépendance entre les Etats
 L’Ordre mondial unipolaire & L’Ordre mondial multipolaire
 La lutte du bien contre le mal
 Le système binaire dans le comportement & la pensée
 Le principe du positif prépondérant
 Le bicéphalisme et le tricéphalisme dans le discours politique
 L’Ordre étatique global ou le « Système étatique »
 Le retour de l’histoire
 La falsification de l’histoire
 La notion d’idée
 Le Conformisme & L’Anticonformisme
 L’intelligence et la ruse
 Le concept des codes sociaux
 Le concept du comportement politique
 Le vide Constitutionnel & Institutionnel
 Le terrorisme avec ses différents aspects :

– L’aspect politique, social et culturel
– L’aspect idéologique.
– L’aspect criminel.

 

Où puisez-vous votre inspiration ?

Entre le monde réel et le monde imaginaire, entre la science et la métaphysique et entre la pensée et l’intuition, il existe une frontière invisible très mince que très peu de gens sachent comment la franchir. Ainsi, écrire une réalité à travers un roman n’est pas quelque chose de vraiment original qui sorte de l’ordinaire, même si l’histoire est fantastique. Mais ce genre de livres est très favorisé sur tous les plans
A l’exclusion de certains romans qui traitent des secrets de la vie ou de certains autres qui essaient d’expliquer au commun des lecteurs les énigmes et les secrets du monde empirique de la science à travers des scenarios imaginaires, les autres livres soient ils sont trop complexes et concernent exclusivement un monde spécialisé (livres scientifiques ou d’expérimentations scientifiques), soient ils sont un peu banals et concernent beaucoup plus les oisifs et les lecteurs en quête de passe-temps.
A l’instar des autres arts, l’écriture est un art et un don qui s’inspire à travers le vécu quotidien, à travers le potentiel de connaissance dont dispose l’individu et, surtout, à travers le subconscient qui reste un patrimoine inestimable de connaissance.

Mais ce n’est pas donné à n’importe qui de valoriser et de fructifier ces potentiels de connaissance, si la personne ne disposerait pas d’une grande faculté intellectuelle, libérée et indépendante, qui puisse lui permettre de sortir de la prison du « conformisme & de l’anticonformisme ».
Aussi, c’est cette grande faculté intellectuelle libérée qui puisse favoriser l’instinct intuitif et imaginaire chez l’écrivain pour pouvoir traverser la frontière invisible vers l’irréel et l’imaginaire intuitif. Cette pensée m’amène à réfléchir sur la réalité des « registres akachiques » d’Egard Kaice, dont l’histoire est très peu connue par le grand public, bien qu’elle soit une réalité prouvée sur le plan expérimental.

Par conséquent, l’inspiration, de tout individu, reste liée à sa faculté mentale et intellectuelle, libérée des dogmes sociaux et du conformisme scientifique, qui puisse lui permettre d’avoir un état d’esprit favorable aux perceptions sensorielles et extrasensorielles des idées paradoxales et des concepts inédits, ainsi qu’au traitement analytique adéquat et logique de ces idées et concepts pour pouvoir les transmettre et les extérioriser sous différentes formes.

Cette pensée ne concerne pas l’écriture dans le domaine strictement scientifique qui reste réservée à une catégorie bien déterminée et exclusive de spécialistes en la matière. Mais, même dans ce domaine, c’est toujours les idées paradoxales et les concepts inédits et invraisemblables, qui sortent de l’ordinaire, qui ont fait avancer la science dans toutes ses branches.

 

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?

J’ai beaucoup d’autres réflexions pluridisciplinaires, déjà écrites, et d’autres idées sur des projets futurs, dont l’écriture d’un roman sur une histoire authentique ; l’écriture de la synthèse de ma doctrine (déjà écrite depuis plus de deux décennies) en théologie universelle pour contrecarrer le phénomène du fanatisme religieux et son corollaire le terrorisme ; continuer d’écrire dans le domaine de l’Astronomie pour essayer de mettre en évidence des idées innovantes et paradoxales sur la base de l’inspiration & l’imagination intuitives.

Aussi, j’ai en projet de publier la compilation de mes conseils (sur l’aspect technique, physique et psychologique) dans le domaine du Tennis. Cet ouvrage de 30 pages (format word), en anglais, est le résultat de ma contribution à aider Maria Sharapova à remonter la pente après sa chute due à son accident sur l’épaule.
Mais tout cela reste lié à ma situation particulière et à ma stabilité sociale pour la concrétisation de ces projets.

 

Un dernier mot pour les lecteurs ?

Plutôt dire quelque chose ; Ce que je tiens à dire à mes lecteurs c’est que le Monde a besoin des idées nouvelles pour se rénover et l’Humanité a besoin des idées innovantes pour se renouveler et se développer sur le plan civilisationnel ; Or, l’usine la plus complexe, la technologie la plus sophistiquée et la banque la plus riche dans le Monde ne peuvent produire des idées qui restent l’apanage exclusif du cerveau humain…

Dans cette vision des choses, je crois qu’il faut encourager l’écriture, à travers la lecture, surtout dans ce genre de livres et les romans qui explorent les secrets de la vie humaine terrestre et dans l’Univers; car le domaine de la science-fiction est un peu trop artificiel pour éveiller les consciences, et le domaine de la science, qui reste réservé à un lectorat spécialisé, est très conformiste, très stricte & complexe et très rigide pour que les lecteurs, en général, puissent accéder à un autre niveau de l’intelligence sublime et de l’imagination intuitive extraordinaire.

Par conséquent, encourager la publication, la promotion et la lecture des livres, dans ce genre et dans le genre des secrets de la vie, contribue à éveiller les consciences et libérer les esprits humains de la stagnation et de la modulation stéréotypée ordonnée par ces vaniteux et égoïstes maitres autoproclamés du Monde actuel.

Je vous remercie de m’avoir accordé cette interview !