Interview écrite


A_Caro_Edilivre
27 janvier 2014
Posté par
Flora

Rencontre avec A. Caro, auteur de « Tulipe »

A_Caro_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage en quelques mots ?
Une très belle histoire remplie d’humour, un récit plein de rebondissements avec pour fil conducteur, l’amour, la haine, les bienfaits de l’amitié ou encore les parfums de la vengeance et pour toile de fond cette Provence que nous aimons tant.
Quant à en faire un bref résumé, asseyez-vous tranquillement dans un bon fauteuil et imaginez un petit village provençal. Ici, tout le monde connaît tout le monde, la fleuriste, le cantonnier, le maire, le curé et les autres… surtout Fernand, le patron du bar, une des grandes gueules du village mais un cœur grand comme ça. À vouloir aider Augustin, mais dans leur grande crédulité, ils vont se mettre dans des situations cocasses à commencer par ce cadeau qu’ils lui font, un chien, mais quel chien… Difficile pour eux de contrecarrer les plans machiavéliques du Parisien, (ici c’est comme ça que tout le monde l’appelle) dans son escalade, cette haine qui n’a pas de frontières, qu’il voue à Augustin, son ancien rival, il ira jusqu’à commettre l’irréparable ! Il ne manquerait plus qu’une bête terrible vienne hanter les rues du village, heureusement, Tulipe veille…
À tous les coups vous ne vous sortirez de cette histoire, et de votre fauteuil par la même occasion, seulement qu’après l’avoir dévorée !

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Comme tous les livres que j’écris, c’est par passion de l’écriture, surtout en prenant du plaisir. Celui de raconter une histoire, d’entraîner le lecteur, le plonger dans ses rêves. Pour moi, c’est une grande satisfaction que de lire le bonheur dans les yeux de celui qui a parcouru les pages que j’ai noirci.

A quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
À un très large public, de sept à soixante-dix-sept ans et plus encore. Tous ceux qui ont envie de rire, de filer d’une émotion à l’autre. Tous les lecteurs qui en on marre des prises de tête, de rentrer dans les détails interminables de l’auteur, à tous ceux qui veulent seulement passer un bon moment sans se masturber les neurones !

Quelles sont les principales qualités de votre livre ?
« Une histoire accrocheuse », « un bon rythme et des rebondissements », semblent être les commentaires de ceux qui ont eu le livre dans les mains, mais pas seulement. Je tiens à éveiller les plus grandes émotions dans les mots les plus simples. Pari réussi !

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre ouvrage ?
Belle question que celle-ci. Les messages sont multiples mais deux surtout me paraissent ressortir. En tout cas, c’est ainsi que je le voudrais.
En premier point, une leçon d’amitié à travers ses mea-culpa, les actions, la grandeur des âmes, et tout cela dans une grande humilité. Et deuxièmement, la force et l’espoir. Rien n’est jamais perdu d’avance.

Où puisez-vous votre inspiration ?
L’incompréhension des portes de l’imagination. Cela commence par une étincelle, une idée qui grandit au fur et à mesure que les jours passent. Une forme qui se dessine jusqu’à devenir une peinture de l’esprit et enfin, la coucher sur des feuilles de papier… mais pas seulement. Et si je vous disais que Tulipe existe vraiment !

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Combien de livres dorment encore au fond du tiroir ? Combien d’entre eux ne verront d’ailleurs jamais le jour, à moins que… Une chose est sûre, je n’en ai pas fini avec vous, encore moins avec les habitants de ce village puisqu’une suite est déjà écrite et patiente tranquillement dans mon bureau. La Cigale est son titre, vous pouvez compter sur moi pour vous entraîner dans une toute autre histoire toute aussi désopilante, promis ! Nous allons laisser un peu de temps à Tulipe, le laisser poursuivre son chemin, piano, piano… Juste pour dire, je suis en train de travailler sur un autre ouvrage, il ne devrait pas être triste non plus.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Je ne crois pas me tromper quand je dis que prendre un peu de bon temps dans les tumultes de notre vie, peut être une bonne chose. Sans prétentions, aucune c’est ce que j’essaie de donner à travers ces quelques lignes. Souhaitant que vous prendrez autant de plaisir à me lire, que j’en ai eu à écrire…
Merci à tous !