Qui était réellement Steve Jobs ?

Le 5 octobre 2011, Steve Jobs, le créateur d’Apple, est décédé des suites d’un cancer du pancréas. Plus d’un an après sa mort, l’entrepreneur, renommé dans le monde entier, continue de fasciner.

Steve Jobs, un révolutionnaire
Steve Jobs naquit le 24 février 1955 à San Francisco et fut adopté par un couple californiens, Paul et Clara Jobs. Dès son plus jeune âge, il développa très vite un fort intérêt pour tout ce qui touche à l’électronique. En 1977, souhaitant changer le monde, il créa la société de matériel informatique, Apple, avec son ami d’enfance Steve Wozniak. L’origine du nom de l’entreprise réside dans le fait qu’au moment de la création de la start-up, Jobs était à la phase « pomme » d’un régime végétalien. En 1984, poussé par la volonté d’insuffler de la beauté et un réel changement dans le monde des ordinateurs, il inventa le Macintosh, un ordinateur révolutionnaire. Petit à petit, sachant s’entourer des meilleurs au bon moment, il construisit un véritable empire et développa différents produits phares tels que les baladeurs iPod, les téléphones iPhone et dernièrement les tablettes iPad. En 2004, on lui diagnostiqua un cancer rare qui le poussa finalement en janvier 2011 à démissionner de son poste de direction, qu’il céda à Tim Cook. Le 5 octobre 2011, à l’âge de 56 ans, Steve Jobs décéda à Palo Alto, en Californie. En 2011, Apple réalisa un chiffre d’affaires de 108,25 milliards de dollars et termina l’année comme première capitalisation boursière.

Le créateur d’Apple, un personnage atypique
Cet entrepreneur américain est considéré comme l’un des visionnaires et pionniers de la révolution de l’ordinateur personnel. Jobs était un homme d’affaires créatif hors pair mais également un personnage complexe. D’une humeur très lunatique, il était souvent intransigeant avec ses salariés et souhaitait tout contrôler. En avril 2011, une biographie, Les 4 vies de Steve Jobs, écrite par le journaliste français Daniel Ichbiah, fut publiée. Ce livre retrace le parcours de Jobs selon 4 périodes : sa jeunesse, la gloire qu’il a connu avec les premières années d’Apple, la traversée du désert lors de son renvoi d’Apple et son retour à la tête de l’entreprise. Un long travail de recherche fut nécessaire pour élaborer cet ouvrage. D’ailleurs, l’auteur rencontra de nombreuses difficultés pour recueillir des témoignages auprès des proches de l’entrepreneur.

Une vie qui inspire…
En octobre 2011, suite à  sa disparition, une seconde biographie fut publiée. L’ouvrage Steve Jobs, élaboré par Walter Isaacson, rencontra un succès retentissant. Ce livre de 688 pages fut réalisé à partir de 40 entretiens entre l’auteur et Steve mais également grâce à de précieux témoignages de sa famille, de ses amis, de ses collègues et même de ses concurrents. Ce best-seller fournit un double point de vue et tente de mieux cerner la personnalité ambiguë de l’entrepreneur. L’écrivain fut notamment frappé par les capacités intellectuelles de Jobs mais aussi par son don pour sentir les tendances à venir qui changeront notre quotidien. Par respect du travail de l’écrivain, Steve Jobs ne souhaita pas avoir de droit de regard sur le manuscrit du livre. En octobre 2012, le manga La vie de Steve Jobs, une alternative synthétisée et attrayante à l’ouvrage d’Isaacson, fut publié. L’objectif de cette bande dessinée est de faire connaître aux fans de manga le parcours étonnant du créateur d’Apple. Steve Jobs restera une figure légendaire parmi les grandes personnalités et les entrepreneurs qui ont changé notre monde.

Article écrit avec la participation de Camille