Pour un végétarisme musulman

Par Nadim Ghodbane

Thème : Religion

Format : Roman (134x204)

Nombre de pages : 90

Date de publication : 22/08/2014

ISBN : 9782332797018

Disponible

Livre papier
11,50 €

Livre numérique : format Pdf
1,99 €

Résumé

L'islam demande que nous pensions et agissions de façon positive, en admettant les diverses espèces comme autant de communautés semblables à la nôtre, ayant leurs propres droits, et en ne les jugeant pas selon nos critères humains et nos échelles de valeurs. En fait, l'islam est tellement concerné par la cause animale que l'on peut se demander pourquoi elle nous a autorisés à les tuer pour notre nourriture, et pourquoi elle ne nous a pas prescrit de devenir végétariens. D'un point de vue humanitaire, l'idéal serait que le monde entier devienne végétarien, et que soit laissée aux animaux la possibilité de vivre leur vie naturelle. Il est surprenant de constater que les réactions négatives ne viennent pas des musulmans eux-mêmes.


Biographie de Nadim Ghodbane

L'auteur, Nadim Ghodbane, après Islam et Écologie, pose ici les termes d'un débat pour une conscientisation des actes rituels. Il nous invite à explorer des pistes de réflexions nouvelles.

Articles associés

Aucun article n'est associé à cet ouvrage.

Avis des lecteurs

C'est une bonne idée - 16/09/2014

Je nai pas lu cet ouvrage. Mais je pourrais en dire autant des 3 religions monothéistes. En effet, la 1°, qui a permis que les 2 autres existent, la juive donc, est très obsédée par la souffrance animale. Ainsi, même la souffrance psychologique y compris du consommateur, au final, pour le lait, fonde des interdits : ne pas prendre un oiseau devant sa mère, pour ne pas qu'elle souffre, ne pas manger de laitage et de viande au même repas car ce serait mélanger en soi possiblement l'enfant et le lait de sa mère etc. Oui, en effet, pourquoi ces interdits n'ont pas débouché sur l'interdiction complète des produits animaux? Quant au christianisme, pas de choses précises sauf ceci qui est essentiel : le sacrifice de Jésus en finit une bonne fois avec tous les sacrifices.

Mots clés

Utilisez un espace pour separer vos mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.