Livre

Pour solde de tout compte – Les Défenseurs – Tome 1 Livre préfacé par l’ancien député européen, Édouard MARTIN

Pour solde de tout compte – Les Défenseurs – Tome 1 Livre préfacé par l’ancien député européen, Édouard MARTIN

Par Cymone

Thème : Roman de société / actualité

Date de publication : 01/07/2020

David, un séduisant défenseur des salariés, remplit sa mission d’assistant juridique auprès des travailleurs et des syndicalistes. Il se heurte parfois à des situations ambiguës. Le monde du travail est sans pitié. Le nombre de chômeurs ne cesse de croître, certains sont au bord du gouffre. C’est le cas d’Elsa, divorcée, avec deux enfants à charge, qui demande l’assistance d’un défenseur. David la soutiendra au-delà de ses espérances.
Sur fond de plans sociaux et d’entreprises partant à la dérive, des gens se serrent les coudes, ils font bloc contre l’injustice et la misère qui les guette. Des liens se tissent, des passions se trament. Tapies dans l’ombre, les trahisons surgissent.

 

"...Ces défenseurs...on ne peut mesurer leur mérite si on n’a jamais été confronté aux arcanes des tribunaux et notamment prud’homaux. Construire une stratégie de défense, élaborer un argumentaire, se préparer aux tirades cinglantes des grands avocats patronaux est un art, du cousu main, de la haute couture sociale. Et ils gagnent ! Souvent ! En réalité ils ne gagnent rien, et il ne s’agit même pas d’argent, ils font gagner le droit et c’est énorme... »

Préface d’Édouard MARTIN (ancien Député européen)


  • Roman (134x204)
  • 272 pages
  • ISBN : 9782414471706
21,00 €
9,99 €
Papier
Numérique

Cymone

Biographie

Cymone

De 1992 à fin 2011, Cymone a subi de plein fouet la crise économique. Au chômage, avec deux enfants à charge, elle n’avait au début pas d’autre choix que de retrouver un emploi, quel qu’il soit ! Remariée en 1994, elle a pu remonter tout doucement la pente, même si elle n’a jamais atteint le sommet. Désormais à la retraite, elle remonte le temps. Elle raconte avec beaucoup d’émotion et de réalisme l’aventure de ces salariés qui, du jour au lendemain, se retrouvent sans rien. Certains s’en sortent, d’autres pas. La vie continue malgré tout.
Elle a publié en 2012 Colopathie party, colopathie partie, et en 2014 Colopathie :
c’est psychosomatique ?!.

Image de couverture : Fresque peinte par  Ernest PIGNON-ERNEST

Lire aussi
Aucun article n'est associé à cet ouvrage.
 

Avis des lecteurs

réaliste et sincère - 25/07/2022

« Elle était réduite en miettes dans un gros broyeur, un genre de moulinette dont la manivelle était habilement tournée par le grand patron. Avec cruauté, il l'écrasait et la regardait s'enfoncer dans son "destructeur du personnel ». Droiture. Dignité. Fierté. Lutte contre les injustices. Compassion. Chômage. Arrangements à l'amiable. Précarité. Cause sociale. Au fond du trou. Aide. Connaître ses droits. Reconstruction. Épreuves. Solidarité. Licenciements abusifs. Reprendre le cours de sa vie. Bénévolat. Vie privée et professionnelle. Passer à la moulinette. Syndicats. Espoir. Assistance aux salariés. Défendre ses intérêts. Méfiance. Faire face. Continuer. Autant de mots, de situations, de contextes, qui ne peuvent effectivement que me "parler"... vu que j'ai travaillé quelques années pour la réinsertion de personnes en difficulté... et confirmer que le réseau social, syndical, associatif, est d'une importance capitale dans la vie quotidienne pour ces "laissés pour compte". Un bel hommage vibrant et sincère rendu par Cymone à ces défenseurs, ces conseillers du salarié. Un roman social écrit avec du cœur, et de l'énergie !

récit à résonance universelle, mais ancré dans la région. - 27/06/2021

Tout d'abord, pour la grenobloise que je suis, c'est avec plaisir que j'ai retrouvé ces lieux de Grenoble qui me sont familiers et ce livre m'a fait me remémorer une période très bien décrite par l'auteur. J'y ai découvert un rôle des syndicats/syndicalistes, peut-être moins connu que d'autres, qui est le "défenseur des salariés". On retrouve dans ce livre le thème de la défense des travailleurs, mais aussi celui de la femme en tant que telle confrontée au machisme ordinaire. Heureusement, en toile de fond, l'amour adoucit ce sombre tableau et laisse espérer des jours meilleurs.

Super intéressant - 08/03/2021

J’ai beaucoup apprécié ce livre . Il est très bien écrit, agréable à lire et l’on sent qu’il y a du vécu ! Maintenant je vais attendre la suite avec impatience . Je pense que cela va continuer sur une vie plus facile à vivre mais de toute façon la vie n’est pas un long fleuve tranquille. Cependant il y en a qui galèrent beaucoup plus que d’autres et heureusement qu’ils existent des personnes pour leur tenir la tête hors de l’eau et leur redonner une dignité. En tout cas merci pour ce partage. Vivement la suite

UN ROMAN SUR L'ACTION SYNDICALE: PASSIONNANT - 05/12/2020

J’ai achevé hier au soir la lecture de ce roman : POUR SOLDEDE TOUT COMPTE les défenseurs Passionnant du début à la fin….. En plus, un style d’écriture qui donne toujours envie de continuer, d’aller plus loin dans sa lecture Pour tout dire, je ne m’attendais pas à ce contenu, mais je ne suis pas déçu Ayant été permanent CFDT pendant une quinzaine d'années, je me retrouve vraiment dans différentes situations qui sont décrites Ayant également eu des responsabilités départementales et régionales de 2008 à 2017, en étant retraité, responsabilités m’amenant à fréquenter les locaux CFDT situé à Grenoble, et donc des personnes présentes dans ces locaux, je me retrouve également dans ces écrits C’est une première pour moi de lire un roman sur le syndicalisme, sur l’action syndicale, sur la question du chômage pour une femme seule avec deux enfants, sur la brutalité de ses « patrons » voire de ses collègues de travail J’attends le tome 2 avec impatience ayant vraiment envie de connaitre la suite de cette histoire

Elsa a perdu son travail . Qui pourra l'aider? - 03/12/2020

Bonjour, d'abord il faut que je me situe par rapport à cette histoire ; je suis lectrice bien évidemment mais surtout je suis une femme qui n'a jamais dû travailler. J'ai élevé mes trois enfants. En lisant Cymone, j'ai pleuré ; des émotions m'ont submergée. J'ai pensé à toutes ces femmes, toutes ces personnes qui luttent au quotidien pour avoir un avenir meilleur, et en suivant le parcours d'Elsa, jeune femme au chômage, qui élève deux enfants et qui" assumait le quotidien, les traites de l'appartement, les études des enfants, les factures de gaz et d'électricité, les assurances, la nourriture, les vêtements..", je me suis vue tournant les pages de son histoire, de leur histoire, des larmes plein les yeux. Pourtant l'autrice, Cymone met en avant les aides que la narratrice reçoit ,les syndicalistes qui apparaissent comme des anges qui soudain,lui tendent la main alors qu'elle a l'impression que sa vie ressemble à l'un de ses cauchemars où"elle était réduite en miettes dans un gros broyeur.. où elle tombait dans un gros entonnoir aux parois de verre montantes .. Elle tombait dans le lit de la rivière, s'enlisait dans le limon, puis remontait à la surface de l'eau avant de s'accrocher à une branche et de partir à la dérive, emportée par le courant.." j'ai eu l'impression d'être emmenée avec Elsa, de sombrer, de me noyer, d'être prise de vertige devant toutes les difficultés,tous les obstacles qu'elle devra surmonter sans même l'aide d'un parent qui ont un certain mépris pour son choix de travailler dans le privé :"Triste monde"où"la variable d'ajustement est encore et toujours le salarié". Et à côté j'ai découvert le monde qui existe à l'intérieur des entreprises, qui se bat pour maintenir les ouvriers, les salariés la tête hors de l'eau, pour leur permettre d'être considérés, respectés. J'ai vu David Lefenec le défenseur des salariés, tout abandonner pour mettre en place, avec des hommes et des femmes un moyen pour eux de garder leur travail. David qui"serre chaleureusement toutes les mains...des mains d'ouvriers aux doigts calleux et noueux... David ce bureaucrate qui mettait sur pied d'égalité tous les travailleurs" Merci à Cymone pour ce roman qui donne le tournis. C'est comme un coup de poing dans le ventre. On se demande si bientôt tout ira mieux. Si Elsa va s'en sortir, si les obstacles vont bientôt s'affaisser . On espère que David, le défenseur des salariés , sera ce prince charmant qui lui offrira enfin une belle vie . Belles lectures à tous

UN ROMAN SUR L'ACTION SYNDICALE: PASSIONNANT - 18/11/2020

J’ai achevé hier au soir la lecture de ce roman : POUR SOLDE DE TOUT COMPTE les défenseurs Passionnant du début à la fin….. En plus, un style d’écriture qui donne toujours envie de continuer, d’aller plus loin dans sa lecture Pour tout dire, je ne m’attendais pas à ce contenu, mais je ne suis vraiment pas déçu Ayant été permanent de la CFDT pendant 15 ans (1976 à 1991), je me retrouve vraiment dans différentes situations qui sont décrites Ayant également eu des responsabilités départementales et régionales de 2008 à 2017, tout en étant retraité, responsabilités m’amenant à fréquenter des personnes et les locaux CFDT situé à Grenoble, je me retrouve également dans ces écrits C’est une première pour moi de lire un roman sur le syndicalisme, sur l’action syndicale, sur la question du chômage pour une femme seule avec deux enfants, sur la brutalité de ses « patrons » voire de ses collègues de travail J’attends le tome 2 avec impatience ayant vraiment envie de connaitre la suite de cette histoire

J\'ai beaucoup apprécié de mieux comprendre l\'action des syndicats dans leur lutte pour la défense des salariés. - 19/09/2020

J\'ai lu avec beaucoup d\'intérêt ce livre relatant le difficile et courageux combat des personnes licenciées ainsi que la tâche ardue des défenseurs des droits des salariés. J\'ai mieux compris l\'action délicate et en même temps tenace des syndicalistes pour faire respecter les droits souvent bafoués dans le monde du travail.Monde trop souvent mysogine. merci pour cet éclairage agréablement romancé qui finit bien.

D\'une traite - 09/09/2020

Une histoire d\'amour autobiographique entre deux défenseurs des droits du salarié. Une admiration réciproque les lie pour toujours. L\'inhumanité du monde du travail, les personnes broyées quand arrive l\'heure du licenciement....tout est parfaitement décrit. A lire !!!

La dure vie des chômeurs et le combat d’un syndicaliste. - 07/09/2020

Les difficultés des salariés, relatées via le combat d’un syndicaliste, mais aussi via le combat d’une femme pour sauver son emploi et sa famille. Tout ceci dans un monde d’hommes ! Un sujet d’actualité, relayé par une belle écriture.

Super - 29/08/2020

Une belle écriture qui relate le combat d\'une salariée, le combat d\'une femme dans le monde du travail. Une histoire toujours d\'actualité donc et qui se déroule dans la magnifique région Grenobloise. On attend la suite avec impatience !

Vivement la suite ! - 28/08/2020

J’ai fini le tome 1 et je dois dire que je me suis bien régalé. J’attends impatiemment de lire le tome 2, pour savoir si Elsa se sent bien dans son centre de formation professionnelle pour adultes. Comment va-t-elle s’en sortir ? Sera-t-elle, comme on s’en doute, entourée d’hommes, comme d’habitude? A quelle sauce Elsa va être mangée ? A moins que ce ne soit elle qui les bouffe tout cru? Par ailleurs, va-t-elle accepter d’épouser David qui n’a pas toujours été à la hauteur avec elle ? Vivement la suite !

Magnifique histoire d\'une reconstruction après un licenciement - 29/07/2020

J’ai lu ce livre d’un trait, littéralement happée par l’histoire d’Elsa. Le quotidien d’une femme travaillant dans un milieu traditionnellement masculin, celui du bâtiment, dans des petites et moyennes entreprises. La face cachée de la vie de bureau de ces hommes et des ces femmes, technicien(nes) sous la direction de chefs sûrs de leur position de chef d’entreprise et de leur bon droit. La face cachée aussi de la vie de mère de famille, monoparentale comme le dit l’administration, maman attentive de deux petits qui constituent sa priorité et lui donne le courage de trouver coûte que coûte du travail, mais aussi de supporter des injustices et même les comportements indignes de collègues hommes. Avec une écriture alerte et vivante, Cymone explore et donne à voir la complexité et les nuances de la vie au travail quand cette vie débouche sur le chômage. Les aventures professionnelles et personnelles d’Elsa constituent la toile de fond du livre. Sur cette toile de fond se détache un autre personnage, celui de David, le syndicaliste, conseiller du personnel. J’ai particulièrement apprécié la diversité des situations évoquées, cette diversité entraînant une diversité dans les choix que fait David dans les négociations. Plusieurs de ces négociations donnent à voir l’évolution de conflits abrupts, paraissant sans issue possibles, vers des compromis permettant à chaque partie de gagner en tant que patron et employé, mais aussi en tant qu’ humain. La vie sentimentale des deux protagonistes, celle aussi des personnages secondaires, donnent de la chair et du sens à la rudesse de la vie professionnelle et syndicale régies par le droit et les juridictions. Elle rappelle qu’au-delà de nos rôles sociaux nous sommes aussi des humains relevant de la condition humaine !

Superbe! - 17/07/2020

J’ai été entrainé par cette histoire, celle d’une femme, Elsa, qui se bat contre le destin pour survivre : mère séparée, seule avec deux enfants, des parents peu compréhensifs, un amant qui ne veux pas divorcer, le chômage qui menace. Dans son univers professionnel, c’est une lutte à mort qu’elle doit mener. Dans l’entreprise restructurée, d’où elle est licenciée, elle affronte l’arbitraire (pourquoi elle?), le regard gêné des collègues et le discours mielleux de son supérieur. Quand elle réussit à trouver un nouveau contrat, il est à durée déterminée avec une perte conséquente de salaire, malgré les promesses faites à l’embauche, des horaires sans fin et un patron despote. Et puis, il y a cette agression de quatre collègues ivres qui s’en prennent à elle, en plein bureau, sans que personne réagisse. Ainsi, elle est victime, non seulement de conditions de travail éprouvantes, mais, en plus, de son entourage professionnel masculin. Cet acte n’est que le haut de l’iceberg du sexisme ambiant qui apparait dans plusieurs scènes du livre. Alors, elle se bat, avec le soutien de son amant, mais, surtout d’un conseiller syndical. J’ai découvert cette fonction, car elle est très bien présentée dans le livre, au travers de plusieurs situations. Cela donne une dimension différente de l’action syndicale et montre à quel point celle-ci est indispensable pour faire respecter ne serait-ce que le droit ! Les salariés sont totalement démunis face à l’entreprise qui, évidemment, ne se gêne pas pour les abuser, au mépris, parfois, de la législation et, souvent, de leur dignité. Le livre se lit facilement car l’histoire est prenante, le style fluide et l’auteure évite toute complaisance ou pitié. Ce regard de femme sur le monde du travail, mais, également, sur les rapports humains dans notre société, les éclaire sous un jour différent et c’est très riche d’enseignements.

un roman sur le syndicalisme et les brutalités patronales bienvenu - 15/07/2020

Trop rare sont les livres sur le monde du travail. Le titre « pour solde de tout compte » reflète bien la réalité brutale d’un licenciement\" L’illustration de couverture du grand Ernest Pignon Ernest est bienvenue. Ce roman est une bonne façon de découvrir un syndicaliste CFDT et son activité de « défenseur du salarié », trop méconnu. Ce livre m\'a intéressé. Il est bien écrit. Il relate bien une partie de notre réalité sociale, une forme de syndicalisme. L\'angle d\'attaque, un roman, sans doute pour une part autobiographique est original. Beaucoup de sensibilité dans ce livre. Ce livre décrit avec force une réalité, fort déplaisante mais très prégnante dans notre société, les rapports de domination de l\'homme sur la femme Ces personnages masculins, dont David, me sont antipathiques. Ce sont des prédateurs. Ce livre est de ce point de vue un témoignage fort de ces rapports de séduction des années 90, qui perdurent avec moins de force grace aux actions des femmes. . Ce livre témoigne du monde du travail trop absent de la littérature. Il décrit avec une certaine finesse psychologique le vécu des victimes de dispositifs dits à tort « plans sociaux\". On y observe la réalité complexe du monde du travail. Les lecteurs salariés y retrouveront les souffrances au travail et ce qu’en dit avec finesse le psychiatre Christophe Dejours qui a mis en relief les épouvantables servitudes volontaires, dans les dispositifs brutaux de \"managements\". Ce livre est également très significatif d’une forme de syndicalisme assez éloigné de celui qui s’appuie sur des rapports de force engagés sur le terrain par des grèves, actions de solidarité au sein des entreprises. Mais le versant juridique, celui du droit du travail est précieux à connaître. J’attends le tome 2.

Vrai roman social - 13/07/2020

Cymone réalise l\'exploit de nous faire vivre un combat syndical, sans ennuie, la vrai vie de femmes et d\'hommes. J\'ai pris un grand plaisir à la lire, dans l\'attente du tome 2.

Un livre passionnant et inoubliable - 13/07/2020

Ce samedi-là et malgré l’épée Damoclès suspendue au-dessus de sa tête, Elsa, divorcée, part en camping avec sa fille et sa nièce, deux adolescentes à qui elle a promis une semaine de vacances au soleil. Le lundi suivant, elle apprend par téléphone, qu’elle fait partie de la nouvelle vague de licenciement organisée par le Grand patron. Elle s’effondre. Ses vacances à elle sont gâchées, même si les deux filles s’évertuent à lui redonner le sourire. A force de remuer ciel et terre elle finit par rencontrer David, un défenseur du salarié qui saura la conseiller et la guider dans ses démarches. Les emplois qu’elle retrouvera seront souvent décevants, mais ils lui permettront de gagner sa vie et de faire vivre ses deux enfants. En parallèle, Elsa vit pleinement sa passion amoureuse avec Armand, un homme qui ne l’abandonnera jamais. J’ai passé de très belles heures de lecture à parcourir ce roman émouvant et combien réaliste.

SUPERBE - 11/07/2020

J’ai été entrainé par cette histoire, celle d’une femme, Elsa, qui se bat contre le destin pour survivre : mère séparée, seule avec deux enfants, des parents peu compréhensifs, un amant qui ne veux pas divorcer, le chômage qui menace. Dans son univers professionnel, c’est une lutte à mort qu’elle doit mener. Dans l’entreprise restructurée, d’où elle est licenciée, elle affronte l’arbitraire (pourquoi elle?), le regard gêné des collègues et le discours mielleux de son supérieur. Quand elle réussit à trouver un nouveau contrat, il est à durée déterminée avec une perte conséquente de salaire, malgré les promesses faites à l’embauche, des horaires sans fin et un patron despote. Et puis, il y a cette agression de quatre collègues ivres qui s’en prennent à elle, en plein bureau, sans que personne réagisse. Ainsi, elle est victime, non seulement de conditions de travail éprouvantes, mais, en plus, de son entourage professionnel masculin. Cet acte n’est que le haut de l’iceberg du sexisme ambiant qui apparait dans plusieurs scènes du livre. Alors, elle se bat, avec le soutien de son amant, mais, surtout d’un conseiller syndical. J’ai découvert cette fonction, car elle est très bien présentée dans le livre, au travers de plusieurs situations. Cela donne une dimension différente de l’action syndicale et montre à quel point celle-ci est indispensable pour faire respecter ne serait-ce que le droit ! Les salariés sont totalement démunis face à l’entreprise qui, évidemment, ne se gêne pas pour les abuser, au mépris, parfois, de la législation et, souvent, de leur dignité. Le livre se lit facilement car l’histoire est prenante, le style fluide et l’auteure évite toute complaisance ou pitié. Ce regard de femme sur le monde du travail, mais, également, sur les rapports humains dans notre société, les éclaire sous un jour différent et c’est très riche d’enseignements.