Livre

Pour le Best, c'est l'heure ! Vol.2 Retour gagnant !

Pour le Best, c'est l'heure ! Vol.2 Retour gagnant !

Par Olivier Dahyot

Thème : Autres / Divers

Date de publication : 21/05/2021

Si je devais résumer ce deuxième livre, je dirais que celui-ci a été plus écrit au rythme de mes aspirations, de mon inspiration, de mes envies. Sans vous raconter trop d’histoires, mes nouvelles sont plutôt un mixte entre la rime et la poésie, un condensé de textes divers et variés avec, en général, au moins un zeste d’humour, une pincée d’ironie.

Sans trop mettre les pieds dans le plat, on peut relever de la subtilité et de la variété dans le choix des ingrédients, dans l’ensemble des produits proposés. Résultat : le plat ressemble un peu à un bouquet bien garni mais avec des mots pas trop lourds, plutôt légers et bien choisis. Il se partage de manière conviviale entre les différents invités, amis ou  membres de la famille.

Vous ne serez pas sans restes avec ce livre qui peut en effet se dévorer partout et à n’importe quel instant de la journée, le soir chez soi, sur son canapé, mais aussi et surtout au bureau, au travail, avec ses collègues... à la pause déjeuner.


  • Roman (134x204)
  • 82 pages
  • ISBN : 9782414527182
11,50 €
4,99 €
Papier
Numérique

Olivier Dahyot

Biographie

Olivier Dahyot

Sorti de son cadre idyllique, cet artiste accompli, parfois incompris, s’exprime et se (re) présente sur le ton de l’humour. Dans un flou artistique, il peut paraître avec un sourire, une expression parfois en demi-teinte, sarcastique.

Du genre anticonformiste, il reste plutôt de marbre face aux observateurs, aux experts (et à) de la critique. Bien que contraires aux règles de l’art, ses créations plutôt contemporaines, hautes en couleurs, sont réfléchies et ne laissent en aucun cas leur place à la chance, au hasard. Il exprime et conçoit, en effet, toujours dans le détail et en perspective, les choses d’une manière originale, constructive.

Depuis sa première œuvre, vu de l’extérieur, non, il n’a pas changé. De l’intérieur pourtant, il a l’impression d’avoir évolué, d’être plus posé. L’esprit parfois torturé, un peu bord cadre qu’il était, n’est plus du genre à faire de la figuration, quoique...

N’ayant pas fait les beaux-arts, ce qui est plutôt zarbo (enfin zarbi, je veux dire), il a gardé un style propre, peu académique, très singulier dans la vie comme dans ses écrits.

Lire aussi
Aucun article n'est associé à cet ouvrage.