Patrick Drouot dans L’ Est Eclair

Deux polars pour l'été par deux écrivains locaux

Publié le mardi 22 mai 2012 Prenant pour décor Bar-sur-Aube, Patrick Drouot investit et travestit les lieux où il met des personnages totalement fictifs. Ici, au bar Le Saint-Pierre, base de son roman Bar-sur-Aube - Patrick Drouot vient de publier « Enquête champenoise », polar prenant pour décor Bar-sur-Aube et décrivant un trafic… de roses Point de Champagne cette fois. Et pourtant, l'intrigue se passe à Bar-sur-Aube. Enquête champenoise est le énième livre du très prolifique Patrick Drouot, mais le premier « véritable » polar. Paru aux éditions Ravet-Anceau, il prend un format poche au prix confortable. Ces considérations techniques mises à part, il faut bien s'arrêter sur l'histoire qui, une fois n'est pas coutume, ne met pas le champagne au cœur d'un polar local… mais un trafic de roses contrefaites. « Je suis parti d'un article sur la contrefaçon florale qui figure en bonne place après le trafic d'armes et le trafic de drogue », explique l'auteur, Patrick Drouot qui s'est, de fait, renseigné sur les fleurs. Il prévient, « ce n'est pas un thriller, mais un polar », et pas nécessairement noir comme on pourrait s'y attendre. Pas de suspens insoutenable mais des rebondissements, du rythme et une enquête qui se déroule tranquillement. Tout comme le roman que publie dans le même temps Dominique Edler (lire ci-dessous). Premier point commun entre les deux polars, leur ancrage local, volonté inébranlable de leur éditeur respectif. Second point commun, leur héros, personnage récurrent. Sauf que le traitement est totalement différent. Exercice de style Chez Drouot, le détective est anonyme et sans physionomie : « Le lecteur peut plus facilement se projeter ». Tout le contraire chez Edler. Pourtant, tout se joue dans l'écriture. « Le style de Dominique est plus sobre, plus direct. Chez moi, il y aura plus d'ironie et de réflexion de la part du personnage. Lui, est plus dans les faits, un peu moins existentialiste que mon personnage », compare Patrick Drouot. Ce que ne dément pas en retour Dominique Edler. L'exercice de style et de lecture y est encore plus intéressant, l'un et l'autre auteurs échangeant régulièrement autour de leur passion commune… mais jamais autour de leurs idées de roman. Le lieu est emblématique pour Patrick Drouot : Bar-sur-Aube, qui joue dans Enquête champenoise un personnage à part entière. « Le cadre est magnifique. Les gens qui y vivent ne s'en rendent pas compte, mais on le voit au visage des touristes qui s'émerveillent. Partout où tu te retournes, il y a la nature, un détail d'architecture… Il y a un potentiel », confie Patrick Drouot. Ce décor qui avait déjà inspiré Edler dans Un privé en Champagne semble être la marque de fabrique des auteurs locaux qui arrivent à restituer son ambiance réaliste. Bar-sur-Aube, ville inspiratrice de tant d'histoires différentes et originales.  D'autres livres à venir pour jeunes et adultes Patrick Drouot n'est pas l'homme d'un style unique mais de plusieurs. Et notamment d'ouvrages destinés à la jeunesse. Il y a quelques mois, il publiait chez Edilivre La Terre d'Aral. Actuellement, pour l'achat d'un exemplaire sur le site de l'éditeur (www.edilivre.com), un livre est offert à la Croix-Rouge. Par ailleurs, un autre livre devrait paraître dans les semaines à venir : Au pays de l'araignée rose, sorte de quête onirique, toujours à destination d'un jeune public. Troisième actualité de Patrick Drouot, la publication, uniquement sur Internet cette fois, de Bourreau des cœurs, « un roman glauque'n'roll aux éditions Pike », comme le définit lui-même l'auteur, « une plongée éprouvante dans la folie meurtrière », comme le souligne l'éditeur. Bref, autant d'expériences que de styles que l'on peut trouver soit en format papier, soit en format numérique comme cela se fait de plus en plus pour lire sur téléphone portable, tablette ou liseuse électronique. Willy BILLIARD

    Commentaires