Toute notre actualité


Actualité Edilivre


16 mai 2013
Posté par
Flora

L’opération à succès du mois : Fête du Livre et de la Rose

Le dimanche 27 avril a eu lieu la Fête du Livre et de la Rose à Saint-Jean-de-Buèges. Cette première manifestation mise en place par le Club Auteurs Languedoc-Roussillon a connu un franc succès. 20 auteurs Edilivre ont répondu présents à cet événement local et 150 livres ont été vendus. 

Cette interview, accordée par l’un des Auteurs référents du club, est l’occasion de revenir sur les démarches qui ont été effectuées par l’ensemble des Auteurs référents du Club Auteurs Languedoc-Roussillon pour mener à bien ce projet.

Nous remercions l’ensemble des Auteurs référents du Club Auteurs Languedoc-Roussillon, Marie Tuyet, Luc MourelRaymond Matabosch et Philippe Derckel, pour avoir  intégralement orchestré cette opération. 

Opération_à_succès_du_mois_Edilivre

D’où vous est venue l’idée de mettre en place un salon dans le cadre du Club Auteurs Languedoc-Roussillon ?
L’idée de départ est partie de Marie Tuyet qui donne des cours de Tai-chi au sein du village de Saint-Jean-de-Buèges. La municipalité de ce petit village est très ouverte pour organiser des manifestations culturelles. Etant donné que celle-ci est auteur, la municipalité de cette commune l’a donc sollicitée pour organiser un événement autour de la littérature. Suite à cet appel, nous nous sommes donc lancé dans cette aventure.

Comment avez-vous eu l’idée de cette thématique (un livre acheté, une rose offerte) ?
C’est Raymond Matabosch qui a eu cette idée. Saint Georges est une fête très suivie en Catalogne. Nous avons donc décidé de transposer cet événement régional à notre salon, d’autant plus que la Saint Georges avait lieu le mercredi précédant notre événement. De plus, nous trouvions cela sympathique d’offrir une rose pour tout achat d’ouvrage.

Comment s’est déroulée globalement la mise en place de cet événement ?
3 réunions préparatoires ont eu lieu avec la municipalité de la commune et l’ensemble des Auteurs référents du club. La commune nous a accueilli très chaleureusement et très positivement.

Quel élément était essentiel afin de monter une opération dans les meilleures conditions ?
L’élément essentiel pour mener à bien ce projet a été une étroite collaboration entre les auteurs ainsi qu’avec la municipalité qui nous a entièrement appuyé sur ce projet.

De quels soutiens avez-vous bénéficié ? 
Nous avons bénéficié essentiellement du soutien de la commune de Saint-Jean-de-Buèges. Ils nous ont mis à disposition les tables des séances de dédicaces ainsi que les roses dans le cadre de l’opération  » Un livre acheté, une rose offerte « .

De quelle manière Edilivre vous a soutenu ?
Edilivre nous a soutenu en prenant à sa charge l’impression des affiches et des dossiers de presse. Cet appui a été essentiel car ce type d’actions est très coûteux et nous n’avions pas de budget pour cela. Elle a également mis en avant le salon dans une de ces newsletter. La manifestation a donc été communiquée à l’ensemble des auteurs Edilivre, ce qui nous a permis de rassembler des auteurs de la France entière.

Comment avez-vous choisi l’organisation du salon, des tables des auteurs ?
Pour tout vous dire, les conditions climatiques lors de cette journée ont décidé de ces éléments. Au départ, nous avions planifié d’avoir des auteurs présents dans l’ensemble du village médiéval et également au sein du château. De plus, des déclamations de poèmes et des conférences devaient être effectuées. Mais la météo en a décidé autrement. La pluie et le ciel gris étaient au rendez-vous lors de ce samedi 27 avril, nous avons donc du trouver une solution de repli, le foyer communal.

Quelles bonnes pratiques retiendrez-vous pour la prochaine fois ?
La première bonne pratique à retenir est qu’il est nécessaire de mobiliser les auteurs. On ne peut mettre en place un salon pour une dizaine d’auteurs, il faut que celui-ci attire le maximum de monde pour qu’il soit le mieux engagé. De plus, un maximum d’auteurs présents lors de l’événement garantit un maximum de visiteurs lors du salon. Il est également nécessaire de communiquer sur plusieurs et différents supports de communication. Le bouche à oreille marche très bien. Il ne faut pas avoir peur d’en parler à son entourage et le cercle vertueux fera le reste. Nous recommandons également de diffuser un maximum d’affiches dans des lieux stratégiques tels que les bibliothèques, librairies.

Que retiendrez-vous de cette expérience ?
C’est une expérience formidable qui restera gravée à jamais grâce aux rencontres que nous effectuons au cours de cet événement et également avec les retours des auteurs qui nous remercient pour ce type d’initiatives.

Quels conseils souhaitez-vous donner aux autres Clubs Auteurs Edilivre ?
Il faut que les visiteurs tiennent à venir. Nous recommandons que le village qui accueille la manifestation ait une véritable valeur ajoutée ou bien la manifestation en elle-même afin d’attirer le maximum de monde. La qualité du lieu accueillant est essentielle. Il faut également se serrer les coudes entre auteurs référents dans toutes les difficultés que nous traverserons. Il faut envisager tous les cas de figure afin de pouvoir toujours se retourner en cas de difficultés. Une bonne entente entre les auteurs est essentielle pour mener le projet dans les meilleures conditions.