Sur les voies du silence

Par Nouara Brahimi

Thème : Biographie

Format : Roman (134x204)

Nombre de pages : 44

Date de publication : 06/12/2018

ISBN : 9782414224777

Disponible

Livre papier
8,00¬†‚ā¨

Livre numérique : format Pdf
4,99¬†‚ā¨

Résumé

Sur les voies du silence est le titre approprié pour ce manuscrit. C’est une histoire parlant d’une jeune fille qui est devenue une femme ayant vécu toute sa vie dans un continuel combat entre ses propres principes, la société dont elle fait partie, les coutumes, les traditions, et même la religion, ces derniers l’empêchent de vivre comme elle le veut. Cet ensemble de faits l’a poussé à emprunter la voie du silence. Pour elle, c’est une manière de se suicider, alors elle s’est isolée dans un monde qu’elle s’est créé, un monde propre à elle, un monde de rêves et d’illusions, où elle vit en parallèle à la réalité. Depuis, elle vit dans un continuel combat entre deux mondes en parallèle, le réel et le virtuel. Elle est fière, car elle est la reine dominatrice de son monde, un monde propre à elle, un monde qui n’est que l’œuvre de sa création, qui n’est que le fruit de son imagination.


Biographie de Nouara Brahimi

Nouara Brahimi est née le 2 décembre 1967 à Koléa, elle est issue d’une famille originaire de Béjaïa, habitant dans la wilaya de Tipaza. Elle a effectué ses études primaires et secondaires en Algérie avant de rejoindre son père en France pour y poursuivre ses études en informatique. La poésie est née en elle depuis sa tendre enfance, elle en ignorait alors le sens et la portée. À l’âge de 20 ans, elle a rassemblé ses écrits dans un recueil intitulé Sur les voies du cœur, qui a reçu un accueil favorable auprès de deux maisons d’édition en France, mais qu’elle n’a pas publié faute de moyens. À l’âge de 18 ans, elle a aussi écrit un roman : Quand la brume se dissipe, une histoire d’amour passionnée. Dès son retour de France en 1989, très consciente de son identité berbère, elle rédigea plusieurs textes comme L’Identité perdue, Inclus ou exclu. La soif de retrouver ses origines et de découvrir la terre natale de ses parents lui ont inspiré un roman, Un été en Kabylie, dans lequel elle parle également de son séjour en France, y compris des événements d’octobre 1988, qu’elle a vécus avec grand cœur et de loin. Comme le personnage de son roman, Nouara se retrouve écartelée entre deux cultures, deux civilisations, alors elle a décidé d’emprunter la voie du silence.

Articles associés

Aucun article n'est associé à cet ouvrage.

Avis des lecteurs

Aucun avis n'a été déposé pour cet ouvrage, vous pouvez ecrire un commentaire sur cet ouvrage.

Mots clés

Utilisez un espace pour separer vos mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.