Le Cauchemar des réfugiés

« J'ai bousculé la Convention de Genève du 28 juillet 1951 »

Par Patrick Santos Sarbruken Kasongo Kalombo

Thème : Roman de société / actualité

Format : Roman (134x204)

Nombre de pages : 226

Date de publication : 12/01/2018

ISBN : 9782414130429

Disponible

Livre papier
17,50 €

Livre numérique : format Pdf
1,99 €

Résumé

Gabrielle Bissextile Bonnier, une avocate française, est née le 29 février 1984, en France. Cependant, comme nous le savons, les bissextiles célèbrent leur anniversaire tous les quatre ans. Depuis, à chaque approche de cette date mystérieuse du calendrier solaire (grégorien), de ce jour exceptionnel, la jeune femme s’est toujours sentie, d’une manière ou d’une autre, imprégnée d’un esprit missionnaire. Ce dernier consiste à défendre le droit de demandeurs des droits.


Avis des lecteurs

C'est bien de parler ce qu'on trouve injuste. - 02/04/2018

Je me dis si les fabriquant des armes arrêtaient de vendre leurs armes à ces pays en guerre, peut-être qu'on éviterait la fuite des réfugiés. Rose.

Ce livre est intéressant. Les réfugiés, sont des Êtres humains.C'est une bonne thématique. Bravo cher auteur; - 19/01/2018

A lire.

Je suis vos publications. Franchement, vos livres sont intelligents, lucides, bien structurés et humains. J'apprécie. - 16/01/2018

Je suis vos publications. Franchement, vos livres sont intelligents, lucides, bien structurés et humains. J'apprécie.

La cause de ce flux de réfugiés, est à comprendre. Souvent, ça discute que sur les conséquences. - 13/01/2018

Oui, les réfugiés ne sont point des envahisseurs mais de victimes. Aucun réfugié, peut quitter son pays par plaisir. Car, il y a toujours une vraie raison qui cause cela. Il n'y a jamais eu de faux réfugiés. La suite, c'est à savoir dans ce livre qui est d'actualité.

La cause de ce flux de réfugiés, est à comprendre. Souvent, ça discute que sur les conséquences. - 13/01/2018

Oui, les réfugiés ne sont point des envahisseurs mais de victimes. Aucun réfugié, peut quitter son pays par plaisir. Car, il y a toujours une vraie raison qui cause cela. Il n'y a jamais eu de faux réfugiés. La suite, c'est à savoir dans ce livre qui est d'actualité.

Mots clés

Utilisez un espace pour separer vos mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.