Autour du livre


l'homosexualité_dans_la_littérature_Edilivre
5 mai 2017
Posté par
Flora

Le thème de l’homosexualité dans la littérature

L’homosexualité, sujet souvent tabou dans la société, est présente dans la littérature depuis des siècles. A travers les âges, le thème a fasciné, a inquiété. Vous trouverez présentez ici quelques œuvres majeures dans l’acceptation de l’homosexualité.

l'homosexualité_dans_la_littérature_EdilivreL’Antiquité : un thème banal
En Grèce Antique, l’homosexualité n’était pas considérée comme une honte ou une déviance mais plutôt comme une formation des élites. Rien d’étonnant dans ce cas-là que la littérature antique aborde ce thème sans tabou. Les mythes grecs, textes fondateurs de la société, nous livrent que le roi des Dieux de l’Olympe, Zeus, avait lui-même succombé au beau et jeune Ganymède.
Dans l’Antiquité, les hommes plus âgés enseignaient aux plus jeunes toutes les choses de la vie, y compris l’art de faire l’amour. Ces relations étant considérées comme normales, c’est donc tout naturellement que Platon les aborde dans sa Philosophie, tout comme il aborde les thèmes de l’argent, du pouvoir ou de l’éducation.

Du Moyen-Âge jusqu’au XXème siècle : une sexualité mal vue
Le Moyen-Âge se renferme sur des croyances beaucoup plus prosaïques et condamne farouchement ce qui ne correspond pas à ce qui est inscrit dans les évangiles, dont l’homosexualité évidemment. Il est donc difficile de trouver des œuvres de l’époque qui traitent de ce sujet. François Villon, premier poète maudit, quasiment inconnu jusqu’à sa mort en 1463, a publié quelques poèmes qui l’évoquent, dont Balades en argot homosexuel et le recueil Poèmes homosexuels, sans jamais avouer lui-même qu’il était homosexuel, le doute planant encore aujourd’hui.

Quelques siècles plus tard, en 1835, Balzac publie le Père Goriot, la base de son œuvre gigantesque La Comédie Humaine. Dans ce roman apparaît Vautrin, premier personnage ouvertement homosexuel de la littérature français. Mais bien loin de l’accepter, Balzac dénigre ce personnage, et fait de lui un criminel. Son homosexualité ne fait que compléter la personnalité malsaine et démoniaque de Vautrin. Ce personnage apparaît dans plusieurs romans de Balzac, et l’on suit son amour pour Lucien de Rubempré, ainsi que sa descente aux enfers.

XXème siècle : l’acceptationl'homosexualité_dans_la_littérature_Edilivre
A cette époque, une évolution des mœurs et des sensibilités se fait sentir, et notamment grâce à Marcel Proust. L’œuvre de l’écrivain est teintée du thème de l’homosexualité, en commençant par Sodome et Gomorrhe. On découvre dans le quatrième volet d’A la recherche du temps perdu, en même temps que le narrateur, l’homosexualité de Charlus. L’ensemble de l’œuvre de Proust est une réflexion sur la mémoire, mais aussi sur l’amour et la jalousie, où l’homosexualité est toujours en toile de fond. Il est l’un des premiers romanciers européens à traiter de ce thème aussi librement.

Aujourd’hui, le thème s’est démocratisé et l’ouvrage En finir avec Eddy Bellegueule de Edouard Louis a connu un grand succès. Ce texte est l’autobiographie de l’auteur. Il nous raconte son enfance dans un petit village de Picardie et surtout sa souffrance a être rejeté par les gens du village et par sa propre famille à cause de ses manières efféminées. Décidé au départ à entrer dans la norme, le jeune homme quitte finalement son village et continue ses études dans une plus grande ville, où les codes et les normes sociales sont différents, et où il sera mieux accepté.

Cet ouvrage est la preuve que, si la littérature accepte sans problème d’aborder le thème de l’homosexualité, cela n’est pas toujours le cas dans la société. La littérature peut justement peut-être jouer un rôle dans cette évolution des consciences.

Le thème de l’homosexualité dans la littérature vous intéresse-t-il ? Pensez-vous que la littérature a le pouvoir de faire évoluer les mentalités ?