L’expression de la semaine : Verser des larmes de crocodile

Cette semaine, nous vous proposons de découvrir l’expression : Verser des larmes de crocodile.

Aujourd’hui, cette expression désigne une tristesse feinte, dans le seul but d’émouvoir son ou ses interlocuteurs et de le(s) faire céder.

Cette expression existe depuis le XVIème siècle mais trouve son origine en des temps bien plus anciens, sur les rives du Nil, en pleine Antiquité. Elle provient d’une légende égyptienne qui raconte que les crocodiles, alors très répandus dans le fleuve, gémissaient et pleuraient pour attirer leurs proies qui, intriguées par le bruit, tombaient dans le piège. Une jolie explication qui fait penser au mythe des sirènes des sociétés occidentales.

Une autre explication soutient que les larmes sont dues chez le crocodile à un système complexe de glandes. Si on en croit cette explication, les glandes salivaires et lacrymales de ces grands reptiles seraient reliées entre elles et donc, quand le crocodile mange, l’activation des glandes salivaires déclenche celle des lacrymales et l’animal « pleure », ce qui expliquerait la légende des crocodiles du Nil. Cette explication est en réalité fausse car elle ne s’applique qu’à un type très particulier de spécimen : les alligators américains.

Expression_de_la_semaine_Edilivre