L’expression de la semaine : Rire jaune

Cette semaine, nous vous proposons de découvrir l’expression : Rire jaune.


Les proverbes se rapportant à la drôlerie ne manquent guère dans notre répertoire idiomatique, apparaissant sous les traits linguistiques et atypiques de pleurer de rire, rire sous cape, rire à gorge déployée, rire comme un bossu, avoir un fou rire !
Le « rire jaune » évoque, quant à lui, une forme d’ironie et d’humour décalé.
Il désigne l’attitude d’un individu qui, contrarié par des propos désobligeants, s’esclaffe pour masquer sa colère, son désarroi.
Une interrogation surgit : d’où provient la couleur de cet éclat ?
Connotée doublement, elle désigne tour à tour la chaleur (le soleil), la nourriture (le blé), l’or (la prospérité) s’avérant tantôt méliorative, tantôt péjorative. Négative d’abord, elle renvoie, dans la Bible, à la trahison de Judas, tout de jaune vêtu, lors de l’arrestation du Christ. Dans la mythologie médiévale ensuite, couleur du soufre, elle fait allusion à Lucifer, roi des Enfers. En Espagne, sous la période de l’Inquisition, au XVème siècle, elle désigne l’habit des victimes d’autodafés, les hérétiques. Le jaune serait donc, allié au rire, une expression oxymorique, évoquant une hilarité « en demi-teinte », une fausse joie.

Sous le siècle de Louis XIV, ce ton prend toute son ampleur chez le moraliste Saint-Simon, qui définit ainsi le teint des hépatiques, souvent blafard, qui riaient nécessairement de manière forcée. Cette expression recense, à l’étranger, des équivalents singuliers. Les Espagnols parlent du mordant « rire de hyène », les Néerlandais du très rustique «  rire d’un fermier qui a mal aux dents » et les Belges de l’écologique « rire vert ». En littérature, Pierre Mac Orlan, auteur de la Belle-Epoque, y fait allusion dans Le Rire jaune et autres textes, publiés en 1914. Grand voyageur de l’imaginaire, admiré par Marcel Proust et Boris Vian, cet ouvrage met en scène une humanité envahie par le « virus » du rire.

                                                                        Rire_jaune_Edilivre