Toute notre actualité


Autour du livre


Expression_de_la_semaine_Edilivre
2 octobre 2014
Posté par
Flora

L’expression de la semaine : Pince-sans-rire

Cette semaine, nous vous invitons à découvrir l’expression : Pince-sans-rire.

Cette expression désigne une personne qui pratique l’humour ou l’ironie sans en avoir l’air, ou qui plaisante tout en gardant un air tout à fait imperturbable. Elle peut également désigner ce type d’humour, très difficile à saisir mais également à pratiquer. Imaginez-vous raconter une blague hilarante en restant impassible : très compliqué, mais cela peut rendre l’effet encore plus drôle sur vos interlocuteurs !

Mais penchons-nous un peu plus sur l’origine de cette locution. Elle apparaît au XVIème siècle sous la forme « pincer sans rire ». Pincer sans rire était un jeu de l’époque, version originelle de notre jeu de la barbichette. Plutôt que de tenir son adversaire par le menton, on le pince avec les doigts couverts de suie. Si une personne rit dans l’assistance, elle est désignée comme la prochaine victime. On peut voir dans cette expression un jeu de mot puisque pincer à l’époque signifiait aussi railler ou se moquer. La forme actuelle, telle que nous la connaissons, apparaît deux siècles plus tard, au XVIIIème siècle

L’humour pince-sans-rire est très pratiqué par les anglais, et notamment par les Monty Python. Il peut se rapprocher de l’humour noir dans certains cas : par exemple, en déclarant des choses très graves sans montrer qu’il s’agit de blagues. Attention donc à bien choisir vos interlocuteurs si vous vous essayez à l’humour pince-sans-rire !

Expression_de_la_semaine_Edilivre