Blog

L’expression de la semaine : « ÊTRE SOUPE AU LAIT »

Signification :

« Être soupe au lait » : c’est être une personne qui change rapidement de caractère ; qui s’emporte brutalement ; qui s’énerve pour un rien ; colérique ; irascible

Origine de l’expression : « soupe au lait »

L’origine de l’expression « soupe au lait » n’est pas claire. Elle semble être apparue pour la première fois au XVIIIe siècle. On trouve l’utilisation de la locution au sens figuré, en 1737, dans un ouvrage du Comte de Caylus, l’Histoire de Guillaume Cocher : « Ce mot-là fit élever le mari comme une soupe au lait. » Mais la véritable première occurrence en tant que locution adjectivale se trouve dans le Journal Littéraire (Tome III, 1919, page 295) de Paul Léautaud, écrit entre 1893 et 1956.

A l’époque, la soupe au lait était un plat commun. La préparation nécessite de faire chauffer du lait et de le porter à ébullition. Or cet aliment a la caractéristique de passer d’un état à un autre de manière brutale. Ainsi, lorsqu’une certaine température est atteinte, l’aliment, laissé sans surveillance, se met à bouillir et à déborder de manière inattendue, aussi vite qu’il redescend une fois qu’on le sort du feu.

Il suffit d’avoir expérimenté une seule fois le comportement du lait (ou de la soupe au lait) lorsqu’il se met brutalement à bouillir pour comprendre cette association avec une personne dont l’humeur change très brutalement, aussi vite que le lait redescend dès qu’on le sort du feu. Le changement rapide entre ces deux états explique l’analogie entre un caractère versatile et l’instabilité du lait.

Exemples

« Si par hasard il la contredisait, elle prenait de brèves mais vives colères, car elle était soupe au lait. » Simone de Beauvoir – Tout compte fait

S’il m’arrivait maintenant d’entendre quelqu’un parler de vous avec peu d’égards, je m’emporterais comme une soupe au lait.

Attention cependant à ne pas attiser la colère de celui à qui vous destinez cet agréable qualificatif !  

Pour aller encore plus loin, voici quelques expressions qui ont emprunté au domaine culinaire :

  • « Avoir un cœur d’artichaut » : se dit d’une personne sensible.
  • « Être une courge » : se dit d’une personne un peu sotte.
  • « Être une poire » : se dit d’une personne qui se laisse facilement tromper.
  • « Faire le poireau / poireauter » : se dit d’une personne qui attend placidement.