L’expression de la semaine : Être riche comme Crésus

Cette semaine, nous vous proposons de découvrir l’expression : Être riche comme Crésus

Aujourd’hui, cette expression désigne le fait d’être très riche, d’avoir à sa disposition une fortune considérable.

Crésus est un personnage historique, roi de Lydie (située dans l’actuelle Turquie) qui régna de 561 à 547 avant J.-C. Ce monarque est très connu pour sa colossale richesse qui, selon la légende, était essentiellement tirée du fleuve Pactole, dont les sables faits de poussière d’or étaient inépuisables.

Difficile de démêler le vrai du faux mais il est certain que les richesses du royaume de Lydie poussèrent Crésus à faire de nombreuses offrandes au temple de Delphes, notamment un imposant lion d’or, et à faire magnifiquement reconstruire le temple d’Artémis à Éphèse qui deviendra, d’ailleurs, l’une des sept Merveilles du monde.

L’historien grec Hérodote raconte dans son œuvre « Histoires » une anecdote au sujet du roi.
Un jour qu’il recevait la visite du législateur athénien Solon, Crésus lui fit une démonstration de l’étendue de ses richesses, exhibant palais, statues d’or et autres bijoux aux yeux du Grec. Solon, peu impressionné par l’orgueil du souverain, le mit en garde : « N’appelons personne heureux avant sa mort ». La légende veut que, quelques années plus tard, un des fils de Crésus, Ardys, fut tué au cours d’une partie de chasse. Le roi, malgré toutes ses richesses, resta inconsolable jusqu’à sa mort.

L’expression, dans le sens qu’on lui connaît aujourd’hui, sous-entend donc également qu’une incommensurable richesse ne fait pas forcément le bonheur de son propriétaire.

Expression_de_la_semaine_Edilivre