Toute notre actualité


Actualité Edilivre


27 juin 2013
Posté par
Flora

L’expression de la semaine : Carpe diem

Cette semaine, nous vous proposons de découvrir l’expression « Carpe diem ».

Vous avez certainement entendu cette expression à maintes reprises, mais savez-vous qu’à l’origine la maxime « Carpe diem » est tirée d’un poème d’Horace dans son livre I des Odes ?

La formule latine complète est en effet « Carme diem quam minimum credula postero », que l’on traduira par « Cueille le jour présent sans te soucier du lendemain ».

Le poète latin, philosophe et épicurien, a écrit cette expression dans le dernier vers d’un poème qu’il dédie à une jeune femme prénommée Leuconoé. Le but de ce poème est de nous faire prendre conscience de la fuite du temps. Pour cela, il tente de persuader Leuconoé désirant vivre longtemps, que le plus important est le moment présent et que de ce fait, elle doit pleinement en profiter et ne rien remettre au lendemain.

A travers ce poème, Horace évoque la sagesse, nous parle d’un futur incertain, et conclut sur le fait de vivre le moment présent car il constitue la seule liberté laissée à l’homme face à la fuite du temps. Cette dernière ne pouvant pas être stoppée, il n’y a plus qu’à profiter de l’instant présent et jouir de ce qui nous est donné.

L’expression Carpe diem est très vite devenue l’égérie de toute une tradition littéraire. Cependant, son sens a souvent été déformé. On peut notamment le souligner chez Ronsard, dans son Ode à Cassandre, mais également dans ses Sonnets pour Hélène, où la maxime « Carpe diem » devient  alors une invitation à aimer et à profiter de sa jeunesse. Le sens diffère ainsi de celui d’Horace.

Aujourd’hui, on assimile « Carpe diem » à une incitation à jouir du moment présent sans contrainte ni retenue. On traduira ainsi l’expression par « profite de la vie » ou « profite du moment présent ».

Expression_de_la_semaine_Edilivre