Toute notre actualité


L'expression de la semaine


31 août 2020
Posté par
digitale@edilivre.com

« À la Saint-Glinglin»

« à la Saint-Glinglin »

L’expression «à la Saint-Glinglin» est souvent employée pour exprimer le renvoi d’une action à une date indéterminée. En général lointaine voire à jamais.

« à la Saint-Glinglin » : À une date hypothétique ; dans très longtemps voire jamais ; aux calendes grecques ; à la semaine aux quatre jeudis ; à Pâques ou à la Trinité ; quand les poules auront des dents ; à jamais

Origine et définition

Connaissez-vous quelqu’un qui se prénomme ‘Glinglin’ ? Dans votre calendrier, avez vous un jour où Saint Glinglin est présent ?
Heureusement non pour les nouveau-nés, car ce ‘saint’ n’en est pas un. Il d’abord est le résultat de la déformation de seing (un signal, une signature, une marque apposée sur un document, comme dans blanc-seing ou sous seing privé) qui, en ancien français, a désigné une sonnerie de cloche puis la cloche elle-même.

Quant au fameux ‘Glinglin’, il est effectivement tiré de glinguer, forme dialectale de la région de Metz voulant dire « sonner, résonner », elle-même issue du klingen germanique signifiant la même chose.
Proposer de payer à la Saint-Glingin, c’est proposer à l’ignorant qui ne connaît pas le calendrier et qui ne sait pas que Glinglin n’a jamais été béatifié, de payer à une sonnerie de cloche, sans préciser laquelle, ni une date précise. Ce qui peut mener très loin dans le temps.

Compléments

D’autres expressions ont la même signification comme « aux calendes grecques« , « quand les poules auront des dents » ou la semaine des quatre jeudis« , par exemple.

Exemples

Nous pouvons nous attarder là-dessus jusqu’à la saint-glinglin.
Je le ferai à la Saint-Glinglin.
Jusqu’à la saint-glinglin s’il le faut.
À ce train-là, le héros partirait à la saint-glinglin.

Voilà le fin mot de notre histoire!

L’expression de la semaine: «à la Saint-Glinglin»