Les verres tuent

Par Nunzia Benedetti

Thème : Autres / Divers

Format : Roman (134x204)

Nombre de pages : 36

Date de publication : 30 janvier 2014

ISBN : 9782332660350

Disponible

Livre papier
9,00 €


Livre numérique : format Pdf
1,99 €

Avis des lecteurs

  • Une merveille de l'écriture

    L'étoile de la Chute est née a chaque nouvelle qu'elle publie. Découvrez sans plus attendre la magie des mots et un style propre a elle meme qui ne tient qu'en deux mots: Nunzia Benedetti

  • Bien écrit

    Se retrouver incontinent, cloué sur un fauteuil, alors qu’on est jeune et plein d’avenir, quoi de plus insupportable ? Quelle autre solution que d’attenter à sa vie pour que vive sa descendance dan...

  • Voir tous les commentaires
Lire un extrait

Résumé

Comment s’accrocher à un atome d’espoir lorsqu’un père de famille de trente ans perd sa femme et l’usage de ses jambes dans un accident de voiture ? Comment trouver un sens à sa vie entre une infirmière acariâtre, un kiné exalté, une femme de ménage dont l’indifférence frise la maltraitance, un fils adolescent en crise ? Alors que s’installe un comportement autodestructeur, surgit Fanfreluche, aide-soignante joyeuse et haute en couleur…

Biographie de Nunzia Benedetti

Autodidacte, à quarante ans Nunzia Benedetti envisage le monde avec les yeux d'un enfant qui sait avoir tout à apprendre. Passionnée de théâtre et d'actualité, écrivant depuis l'adolescence, elle aime particulièrement traiter des problèmes de société (le sort des sans-papier, le handicap, la violence conjugale, la psychiatrie...) à travers des personnages qui se débattent pour trouver leur place dans un monde qui souvent ne les admet pas tels qu'il les a pourtant forgés.

Avis des lecteurs

Une merveille de l'écriture 23/05/16

L'étoile de la
Chute est née a chaque nouvelle qu'elle publie. Découvrez sans plus attendre la magie des mots et un style propre a elle meme qui ne tient qu'en deux mots: Nunzia Benedetti

Bien écrit 21/01/16

Se retrouver incontinent, cloué sur un fauteuil, alors qu’on est jeune et plein d’avenir, quoi de plus insupportable ? Quelle autre solution que d’attenter à sa vie pour que vive sa descendance dans la dignité ?
Le récit est sans concession, comme seule sait le faire Nunzia Benedetti. Dans chacun de ces récits, Nunzia nous percute et nous remet en question. Elle dépeint avec beaucoup de sensibilité et de véracité le quotidien d’une personne handicapée, la réalité des soins pas toujours humanisés. La mécanique de la phrase rassurante qui en fait ne l’est pas parce que pas sincère. L’envie de disparaître de celui qui n’est plus personne mais réduit à l’état de meuble que l’on range contre un mur le temps de faire le ménage. Heureusement il y a « fanfreluche » le petite aide soignante remplaçante.
Encore une fois, je me suis laissée emballée par l’écriture de l’auteur.

Encore un super livre, bouleversant !!! 14/03/15

Je viens tout juste de fini "Les verres tuent" de Nunzia Benedetti... Vraiment cet auteur à le don de nous plonger dans la vie de ses personnes, les deux pieds en avant. Après avoir été témoin de la violence conjugale dans "La Sentence", après avoir vécu la survie d'un homme pur et bon dans "Clandestin", me voilà plongée dans l'univers d'un homme tout aussi profond dans "Les verres tuent".
On y est ici un homme, normal et banal, mais après son accident. Seulement cet homme paralysé des jambes évolue désormais au rythme de l'hôpital, de l'aide soignant, de la femme de ménage, du kiné, de toutes ces personnes qui peuplent son quotidien, celui de sa nouvelle vie d'homme "assis", brisé, d'invalide.C'est un pantin qu'on vient laver sans faire attention à la pudeur de l'homme. Celui dont la seule présence semble gêner au point que même les conversations ne lui sont pas vraiment admises dans sa vie. On ressent tout de lui, on est lui. Tout est si bien décrit. On perd avec lui tout ce qu'il avait, sa validité, sa dignité, sa soif de survivre, l'image du père fort et indestructible qu'il avait et cette sensation que la vie lui appartenait. On comprend mieux cette phrase que tout le monde a déjà entendu "vivre sa vie par procuration". Lui il vit, oui, seulement lorsqu'il ferme les yeux ou quand son esprit voyage au rythme des voyages qu'il décide de faire, à travers le numéro d'une chaîne de télé. Le petit écran devient une liberté pour son esprit. On est avec lui dans la souffrance d'un homme coincé, blessé, anxieux pour l'avenir son enfant en pleine adolescence, dont il se sent "la corvée". Quoi de pire pour un parent ?
Au delà du personnage qui est vraiment touchant et dont la fin reste toujours avec cet auteur, un coup de maître, on découvre (ou redécouvre!) l'univers hospitalier qui est que trop bien décrypté. Dans ce livre ressort ceux dont tout le monde a fait, fait et fera encore débat sur le sujet du manque de personnels dans les hôpitaux, ce qui pousserait même l'infirmière la plus gentille au monde à faire passer un patient comme une corvée qui doit être faite vite fait avant de passer au suivant et au suivant... Cela me rappelle que dans les hôpitaux, de nos jours, bien souvent, même appuyer sur le bouton d'urgence devient un angoisse, de peur de voir débouler une infirmière blasée d'être dérangée en plein boulot pour... son boulot ! On y retrouve très bien le soucis qui est vraiment une réalité.
Ce livre est pour moi un témoignage de vie qui pourrait encore une fois devenir un jour, le mien, le vôtre ou la sienne... Personne n'est à l'abri et c'est ce qui, sans doute, me touche le plus. L'histoire d'un homme digne au destin brisé qui n'a qu'un seul but : le futur de son fils, sa vie à lui.
Livre complètement bouleversant et remplit d'amour et de dignité.
Bravo à l'auteur qui rappelle souvent à travers ses écrits qu'on a bien de la chance d'avoir une vie plus jolie que ce qu'on ne pense.
Bravo !!!

Fan 05/09/14

Ce livre est le deuxième livre de l'auteur que j'ai eu le plaisir de lire. Je suis devenue fan à 100 %. Quel talent, quelle sensibilité, quelle belle âme. Je n'ai qu'un mot à dire "merci". Merci d'être une grande artiste de ce bel art qu'est l'écriture !

Belle surprise 25/02/14

Du style, de l'originalité, une écriture dynamique et si empathique qu'elle permet de s'imaginer aisément à la place du protagoniste. Bref, je me suis régalée. Vivement le prochain livre !

Informations sur l'ouvrage

Collection Classique
Date de publication 30 janv. 2014
Nom Les verres tuent
Langue Français
Auteur Nunzia Benedetti
Pas d'extrait sur site N/A

Livre papier

Nombre de pages 36
ISBN 9782332660350

Livre PDF

ISBN 9782332660367

Mots clés

D'autres personnes ont marqué ce produit avec ces mots clés :

Utilisez un espace pour separer vos mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.