Les prévisions de l’édition pour 2014

2014 pointe le bout de son nez et promet de nombreux bouleversements en France. Petit aperçu des grands enjeux qui attendent le monde de l’édition en cette nouvelle année.

Les librairies dans l’ombre du numérique
Les_prévisions_de_l'édition_pour_2014_Edilivre
Acteurs clés du marché du livre, les libraires sont aujourd’hui menacés. La liquidation judiciaire des Librairies Chapitre l’a montré, le réseau des librairies est un colosse aux pieds d’argile. Peut-on parler de « survie » de ce chaînon fondamental du marché du livre pour 2014 ? Si le terme paraît fort, il est acté depuis plusieurs années que les petites librairies peinent à se maintenir à flot et que l’avancée du numérique leur fait du tort. La fermeture de l’enseigne Chapitre est symptomatique de la difficulté du modèle traditionnel des librairies à subsister, sur un marché gagné par la mondialisation et ses prérogatives : accessibilité, immédiateté, rentabilité.

Car c’est une certitude, le livre numérique va poursuivre son installation dans le quotidien des lecteurs français. 2014 ne dérogera pas à la règle, même si une majorité de Français s’est déclarée attachée au support papier (attachée ne voulant pas dire fidèle).

Si la loi votée par le Parlement et impactant le coût des livres en ligne venait à être adoptée par le Sénat et ratifiée (deux étapes peu négligeables et qui peuvent prendre beaucoup de temps), cela aurait sans doute un effet salvateur pour les librairies. En effet, avec un prix unique supérieur en version numérique, les e-books deviendraient moins avantageux que leurs aînés. Si la différence risque d’être minime entre les prix à l’unité, elle peut représenter une économie d’argent conséquente pour le consommateur, sur un an par exemple. Mais les deux supports sont-ils réellement contraints d’entretenir une relation conflictuelle ?

Numérique contre papier, l’impossible mariage ?
2014 sera une année phare. Il est à prévoir que de nombreuses start-up apparaissent au sein du monde de l’édition, surfant sur un phénomène encore peu usité : le livre enrichi. Les_prévisions_de_l'édition_pour_2014_EdilivreCe concept relativement simple conçoit différents supports de lecture pour proposer une expérience différente au lecteur. Ainsi, films, musique et autres types de formats créatifs peuvent être associés à la lecture. Cette naissance d’une nouvelle économie permettra dans le meilleur des cas une démocratisation de l’interactivité entre supports, physique et numérique. Tablettes et liseuses, main dans la main avec leur aîné papier, pourquoi pas ?

Dans le même temps, il est à craindre que les petits éditeurs ne survivent pas – ou très difficilement – à la concurrence et ne soient rachetés puis assimilés par de plus gros éditeurs. Cette polarisation s’explique par une motivation très simple : pouvoir faire baisser le coût des livres en limitant la concurrence. Mais elle prend le risque de casser le particularisme et d’uniformiser le paysage éditorial. En marge, l’auto-édition devrait confirmer son succès auprès des auteurs, en proposant une plus grande liberté de publication.

Cette diversité sera au cœur du monde de l’édition en 2014. Et quoi de mieux que la diversité pour faire émerger les talents de demain ?

Et vous, en tant qu’auteur, qu’attendez-vous de l’année 2014 ?

Article écrit avec la participation de Quentin