Autour du livre


11 août 2015
Posté par
Guillaume

Les points clés pour bien corriger son manuscrit

shutterstock_265682594Voilà, ça y est. Vous avez enfin mis un point final à votre manuscrit. Mais le travail est loin d’être terminé. Il convient désormais d’effectuer une correction minutieuse de votre texte. Un texte bourré de coquilles ou de fautes d’orthographe et de grammaire fera fuir vos lecteurs, et aura bien moins de chances de se vendre correctement. Nous vous proposons quelques conseils afin de bien corriger votre ouvrage.

 

Prenez du recul

Avant de vous lancer dans le processus de correction, il est important de prendre du recul par rapport à votre manuscrit. Cela vous permettra de mieux identifier les erreurs que si vous entamiez la correction à chaud. Nous vous conseillons de laisser passer quelques jours, voire quelques semaines, avant de revenir sur votre texte. Vous aurez ainsi les idées plus claires, et les erreurs seront moins difficiles à débusquer. Tentez également de vous détacher émotionnellement de votre texte, afin d’y apporter un regard neuf.

Imprimez votre texte

shutterstock_190206338Le changement de support est essentiel. Si vous écrivez votre texte sur ordinateur, pensez à imprimer votre manuscrit lorsque vous le corrigez. En effet, l’écran, malgré ses atouts, possède également beaucoup d’inconvénients lors de la correction : on a tendance à se fier énormément au correcteur orthographique, à moins repérer les erreurs, et à vite se fatiguer les yeux. Imprimer votre texte vous permettra en quelque sorte de prendre du recul, et vous facilitera la tâche.

Faites une première correction

Une fois ces deux premières étapes accomplies, vous pouvez effectuer une première correction par vous-même. Relisez attentivement votre manuscrit, et vérifiez qu’il ne présente pas de coquilles. Chaque fois que vous doutez sur l’orthographe d’un mot, n’hésitez pas à vérifier dans un dictionnaire ou sur internet. Il vaut mieux prévenir que guérir. Soyez également attentif aux fautes de grammaire et aux fautes d’inattention, notamment en ce qui concerne les accords. Sachez cependant que cette correction ne sera sûrement pas suffisante. Même si vous pensez être très bon en orthographe, ayez toujours à l’esprit que des erreurs persistent: à force de relire son texte on ne les voit même plus. Par ailleurs, il se peut que vous ayez l’habitude d’orthographier un mot de façon erronée et que cette erreur vous soit donc totalement invisible. Ne vous surestimez pas et faites appel à une aide extérieure.

Faites appel à des logiciels

keyboard-694709_640Utilisez la fonction correction automatique de votre logiciel de traitement de texte. Cette fonction vous permet bien souvent d’éliminer les plus grosses erreurs. Vous pouvez également rechercher d’autres logiciels : il existe des logiciels de correction gratuits disponibles en téléchargement sur internet. Sachez également que si vous êtes prêt à investir dans votre manuscrit, et à débourser de l’argent, il existe des logiciels de corrections payants très utiles, qui vous permettent de corriger efficacement votre ouvrage et qui sont souvent utilisés par les professionnels du livre et du journalisme. On peut par exemple citer Antidote dans cette catégorie.

Faites appel à un œil extérieur

Pas facile de confier son manuscrit à quelqu’un pour le faire corriger. Pourtant, il s’agit d’une étape fondamentale si vous voulez espérer arriver à un résultat parfait. Choisissez de préférence quelqu’un qui n’est pas trop proche de vous et qui aura donc le recul nécessaire pour corriger votre manuscrit de façon efficace. Veillez également à vous assurer que la personne possède de solides connaissances en matière de langue française. Pourquoi pas un autre auteur ? Vous pouvez également faire appel à un professionnel, moyennant finances. Sachez cependant que certains forums de lecture proposent un système de correction : vous pouvez déposer votre manuscrit sur le forum afin que ses membres le corrigent. Le site Atelier d’écriture par exemple propose ce type d’aide. Toutefois ce type de correction est plutôt réservé à des textes courts.

À savoir : certains éditeurs proposent également des services de correction. C’est le cas d’Edilivre par exemple. Vous pouvez en savoir plus en suivant ce lien.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Comment faites-vous pour bien corriger vos manuscrits ?

 

Comment et pourquoi participer à des salons du livre