Autour du livre


19 août 2013
Posté par
Edilivre

Les lieux où écrire en vacances

Même lorsqu’on est auteur, on aime prendre des vacances. Où est-il possible de poursuivre l’écriture de son ouvrage paisiblement, loin des touristes bruyants ? Voici quelques lieux idéaux et des zones à éviter.

lieux_où_écrire_en_vacances_EdilivreEcrire dans la tranquillité
Si vous ne quittez pas votre domicile pour l’été, les parcs municipaux sont ouverts toute la journée. C’est l’occasion pour vous de vous installer à l’ombre d’un arbre pour écrire. Vous profitez ainsi de l’été en toute tranquillité. Votre propre jardin est une option appréciable, et plus calme, lorsque vous vivez dans un pavillon. Vous pouvez aussi opter pour les transports en commun, généralement désertés pendant les congés d’été.
Si vous souhaitez profiter des vacances hors de chez vous pour écrire votre ouvrage, le bord de la piscine conjugue paix et ensoleillement. Seule condition : qu’elle ne soit pas occupée par des enfants. Les éclaboussures pourraient faire du tort à votre manuscrit ;). Pour les plus fortunés, une île déserte offre un cadre de rêve et une tranquillité assurée. Pour les plus réalistes, un TGV en direction de votre lieu de vacances n’est pas négligeable. L’ambiance y est tamisée, l’air climatisé, l’espace propice à l’écriture.

Les lieux à éviter
Même en vacances, certains espaces nuisent à l’avancée de votre ouvrage. La gare est sans contexte l’endroit à fuir par excellence. Agitation, départs en vacances, tout se rassemble pour entraver votre concentration mais pour certains cela peut être un endroit d’inspiration.
Si vous souhaitez achever votre ouvrage avant septembre, fuyez les bords de plage. Il est difficile de résister à la tentation de se baigner, et vous risquez de brûler sur le sable. Vous pourriez également être arrosé à tout instant.
lieux_où_écrire_en_vacances_EdilivreDe même, le bord de la piscine est à éviter si elle est occupée par des usagers agités. Une goutte sur votre manuscrit pourrait mettre tout votre travail à l’eau. Par ailleurs, le bruit nuit à la concentration.

Et vous, profitez-vous de vos vacances pour écrire ? Quels sont vos lieux préférés pour écrire ?

Article écrit avec la participation d’Audrey