Les Amants de Lamalou

Villa Fontenay

Par Jean Julien

Thème : Roman policier / suspense

Format : Roman (134x204)

Nombre de pages : 86

Date de publication : 24 juillet 2014

ISBN : 9782332768254

Disponible

Livre papier
11,50 €


Livre numérique : formats Pdf + Epub
1,99 €

Avis des lecteurs

  • Regard amusé mais poétique sur des personnages de théâtre

    Le théâtre dans le théâtre, s'il n'est pas un procédé nouveau, n'en est pas moins ici particulièrement bien mené. Le décor, celui du théâtre et de la nature, confère au texte une dimension poétique...

  • Intrigue et suspense

    Roman très bien écrit, bien construit. Les descriptions des Cévennes sont très imagées et le lecteur est transporté là-bas au milieu des personnages grâce à la richesse des décors en arrière plan. ...

  • Voir tous les commentaires
Lire un extrait

Résumé

Lamalou-les-Bains, station thermale des Basses-Cévennes dans l’Hérault, en 1907. La Villa Fontenay héberge des prêtres curistes qui viennent soigner leurs rhumatismes aux thermes. Dirigée par Mademoiselle de Fontenay, sa fondatrice, et par le père Bouzigue, la Villa va connaître un mois de juin très agité. Elle va devenir le centre d’une vengeance terrible, conçue et réalisée par une femme effacée mais déterminée, Émilie Chavardès. Pendant que les vignerons en colère grondent dans la plaine de Béziers, la paisible station thermale s’enflamme au rythme des opérettes d’Offenbach jouées au théâtre municipal.

Biographie de Jean Julien

Né à Rennes en 1951, Jean Julien a grandi aux marches de la Bretagne. Il a choisi la carrière de professeur de lettres à l’issue de ses études universitaires à Lille et à Nantes. Ce qui l’a conduit contre toute attente à exercer pendant deux décennies à l’étranger, au Ghana, au Togo, en Mauritanie, à Madagascar, en Tunisie et en Pologne. Et à changer régulièrement de fonction, passant de l’enseignement à l’administration et à la diplomatie culturelle. Il a publié un récit biographique Regards (aux Éditions Saint-Germain-Des-Prés), en 1977. De nouveau libre de son temps, Jean Julien a repris l’écriture sous la forme d’un blog (Le blog de Jean Julien). Couverture : Détail de Tobie et l’Ange par Nicolas Tournier (17ème) chapelle de l’Annonciade, cathédrale Saint-Just-et-Saint-Pasteur de Narbonne. Conception graphique cheriet-patrick@hotmail.fr

Avis des lecteurs

Regard amusé mais poétique sur des personnages de théâtre 29/08/14

Le théâtre dans le théâtre, s'il n'est pas un procédé nouveau, n'en est pas moins ici particulièrement bien mené. Le décor, celui du théâtre et de la nature, confère au texte une dimension poétique de par la mise en abyme de la théâtralité où les citations d'Offenbach font sens. Suspense, oui, mais là ne réside pas l'intérêt primordial du texte. On peut sans doute voir une "mise en scène" du drame qui finit dans une sorte de gaîté qui ne reste pas sans rappeler l'opéra comique. Les relations qui se nouent entre certains des personnages intéresseraient sans doute, au-delà du texte, un psychanalyste qui se pencherait sur l'écriture d'une certaine dérision.

Intrigue et suspense 05/08/14

Roman très bien écrit, bien construit. Les descriptions des Cévennes sont très imagées et le lecteur est transporté là-bas au milieu des personnages grâce à la richesse des décors en arrière plan. La ruralité montagnarde, une ville d'eaux, la nature, et puis les comportements de cette moyenne bourgeoisie des roturiers, des cléricaux et des vignerons/terriens. Des touches de fausse piété, de laïcité, de mièvrerie bourgeoise.
Le bon sens des serviteurs ruraux au service des bourgeois, face à l'hypocrisie bien pensante des cléricaux, le secret, le non-dit et enfin la vengeance.. Un tableau des années 1900 bien peint. Dénouement adroit qui préserve la valeur famille.

Les Amants de Lamalou 05/08/14

Roman bien construit et très bien écrit. Les descriptions des Cévennes sont très imagées et l'auteur réussit à nous transporter là-bas, à ses côtés, .
Happé par l'intrigue et par les décors en arrière-plan, le lecteur vit parmi les personnages.
La ruralité montagnarde, une ville d'eaux , la nature, et puis les caractères et les comportements de la bourgeoisie moyenne, des roturiers, des cléricaux bien pensants, et des vignerons/terriens constitue une fresque sociale très intéressante.
Des touches de fausse piété, de laïcité, de mièvrerie bourgeoise, sur un fond de lutte sociale des vignerons au début des années 1900, complètent un tableau bien peint. Le dénouement est adroit, joyeux et de bonne moralité.

Informations sur l'ouvrage

Collection Classique
Date de publication 24 juil. 2014
Nom Les Amants de Lamalou
Langue Français
Auteur Jean Julien
Pas d'extrait sur site Non

Livre papier

Nombre de pages 86
ISBN 9782332768254

Livre PDF

ISBN 9782332768261

Mots clés

D'autres personnes ont marqué ce produit avec ces mots clés :

Utilisez un espace pour separer vos mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.