Le Manifeste d'une catin

Par Mouftaou Badarou

Thème : Poésie

Format : Roman (134x204)

Nombre de pages : 62

Date de publication : 02/07/2013

ISBN : 9782332580429

Disponible

Livre papier
10,50 €

Livre numérique : format Pdf
1,99 €

Résumé

Tantôt dans la peau d'un homme revanchard, tantôt dans celle d'une femme vengeresse, l'auteur utilise ici l'artifice de la double personnalité pour mieux stigmatiser les faiblesses de l'être humain succombant, entre autres péchés, au plaisir de la chair. Le Manifeste d'une catin est un avertissement à tous ceux qui s'écartent des préceptes divins tels que l'amour du prochain, la fidélité conjugale, l'altruisme, l'esprit de pardon ainsi que la résistance aux subterfuges du Diable...

Biographie de Mouftaou Badarou

Mouftaou Badarou, est le directeur fondateur du magazine MANAGERS, édité à Paris, et dont le slogan est "L'Afrique qui gagne, sa diaspora qui réussit". Mouftaou Badarou est diplômé de l'Ecole Nationale d'Administration du Bénin en 1991, lauréat de 3 prix littéraires africains en 1990 et 1996, d'un Prix littéraire de la ville de Rosny-sous-Bois en 2003, et du Prix littéraire Magazine CONTINENTAL/Compagnie AFRIQIYAH en 2010. Champion du Bénin en sccrabble en 1992, il a été sacré champion des Jeux de Lettres à la Télévision nationale du Bénin, la même année. Mouftaou Badarou a lancé, sans succès, en août 2010 le mensuel Gabon Times à Libreville puis en décembre 2012 l'hebdomadaire Le Quatrième Pouvoir à Cotonou.

Articles associés

Aucun article n'est associé à cet ouvrage.

Avis des lecteurs

Le sens du dédoublement - 27/03/2014

On admire Mouftaou Badarou pour son don à se mettre dans la peau d'une femme dévergondée pour restituer les tourments psychologiques d'un tel personnage, à travers un langage violent. Mouftaou Badarou n'a pas son pareil pour arracher à un personnage fictif des paroles réalistes ayant valeur de mises en garde.

Et pan ! - 13/03/2014

Sont-ce des poèmes ? Ou des uppercuts à la face des incroyants et autres dévoyés ? Et PAN dans la figure des femmes frivoles ! Et BANG dans la mâchoire des hommes infidèles ! Le poème éponyme est illustratif à ce propos : " [...] Profanes qui entrez dans la débauche, Vous qui bavez à ma nudité; vous Avez le baiser mou et l'étreinte gauche, Piteux amants, je vous pendrez tous, tous !" Bravo !

Philosophe moralisateur - 09/03/2014

Ce recueil de poèmes sort du mot et cela se voit. Il n'est même pas nécessaire de le lire jusqu'à la fin pour en saisir la quintessence. Les deux premiers chapitres "Bravades " et "Diableries" plongent immédiatement le lecteur dans la philosophie moralisatrice de Mouftaou Badarou.

Des poèmes coups-de-poing - 06/03/2014

Ce Badarou-là étonnera toujours. On croyait le recueil "L'enfant de Dieu et le serviteur du diable" son œuvre la plus aboutie. Avec "Le Manifeste d'une catin", Mouftaou Badarou démontre sa maîtrise de l'art d'écrire, si tant est qu'on peut maîtriser cet art. Ces poèmes percutants comme des coups-de-poing sont autant de mises en garde contre l'infidélité conjugale et la méchanceté...

Densité des poèmes - 04/03/2014

En lisant "Le Manifeste d'une catin", on est séduit par la maîtrise de l'art poétique, la densité des poèmes ainsi que leur charge émotive. Bravo à Mouftaou Badarou !

Sur les pas de Baudelaire - 15/02/2014

"C'est l'acharnement qui libère le potentiel"! Difficile de commenter les poèmes de M. Badarou sans rappeler son leitmotiv dont il usait et abusait dans ses éditoriaux pour le magazine MANAGERS qu'il a fondé à Paris en 2007. "On ne naît pas champion, on le devient" dit l'adage. Pour Mouftaou Badarou, incorrigible amoureux de la littérature francophone classique, qui adore lire Césaire, Baudelaire, Gérard de Villiers et Théophile Gautier, le talent c'est 10% d'inspiration et 90% d'effort. Les poèmes du "Manifeste d'une catin" en sont une illustration, tellement ils ont été peaufinés des dizaines de fois. Fils de commerçants béninois, ce séducteur au charme discret a écrit son premier roman "La fièvre porto-novienne" en classe de Terminale au Lycée Toffa 1er de Porto-Novo en 1996. A 19 ans, grâce à "La nouvelle Boutique à sida" et au recueil de poèmes "Prière d'un sidéen à son réveil", Mouftaou Badarou se retrouve 4 ans plus tard sacré premier poète africain et troisième meilleur nouvelliste lors du concours littéraire lancé par l'OIF et le programme culturel de l'Union européenne en Afrique centrale. Son "bonheur" littéraire ne s'arrête pas là. "Moi Fanta, prostituée à New York", "L'enfant de Dieu et le serviteur du Diable" puis "Le manifeste d'une catin" viendront confirmer la notoriété et le talent de l'auteur.

Un style mordant - 13/02/2014

Une poésie percutante, un style mordant, des poèmes poignants, dont on ne sort pas indemne ! "Le Manifeste d'une catin" est un prétexte de l'auteur pour s'ériger en censeur de l'infidélité conjugale. Mouftaou Badarou y mène, sabre au clair, une charge contre les femmes acariâtres et vénales et les hommes frivoles. Avec une plume trempée, et se glissant habilement tantôt dans la peau d'un homme revanchard, tantôt dans celle d'une femme vengeresse, ce poète esthète et romancier hors-pair se montre sans pitié à l'égard des dévergondés des deux sexes !

Mots clés

Utilisez un espace pour separer vos mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.