Le livre numérique prend de l’ampleur dans les pays en développement

Cela s’annonce comme une révolution. Il semblerait que les pays en développement comme l’Inde ou la Chine aient vite compris l’intérêt des livres numériques, plus vite même que certains pays développés, à l’instar de la France, qui accusent un certain retard en la matière. Allons voir de quoi il retourne dans ces pays où la technologie du livre numérique passionne.

le_livre_numérique_prend_de_l'ampleur_dans_les_pays_en_développement_EdilivreUne alternative à l’édition classique
L’édition papier traditionnelle n’a pas la cote dans les pays en développement. Les livres sont coûteux et difficiles d’accès. Les éditeurs doivent faire face à de lourdes contraintes administratives et financières et se retrouvent souvent sans aucun moyen d’action. Contrairement aux pays occidentaux, les maisons d’édition traditionnelles ne voient donc pas l’arrivée du numérique comme une menace, mais plutôt comme une opportunité. Les nouvelles technologies, Internet en premier lieu, et la forte implantation de la téléphonie mobile surtout, vont leur permettre de se confronter à la problématique actuelle et d’adapter leur stratégie à un marché nouveau.

De même, alors que les pays développés sont très attachés au livre papier, ce qui les rend réticents à l’arrivée en force de l’édition numérique, les pays émergents comme le Brésil et l’Inde sont demandeurs de livres, qu’ils soient au format papier ou numérique. L’accès à la lecture étant très difficile, il importe peu aux potentiels lecteurs que le livre ne soit pas au format papier. Les livres numériques, moins coûteux et accessibles directement depuis un ordinateur ou un smartphone, peuvent ainsi toucher une grande partie de la population.

Une émergence lente mais sûre
Par sa force technologique et l’envergure de son travail de recherche, la Chine a été le précurseur en matière de livres numériques parmi les pays émergents. Shanda Littérature est un réseau social qui compte près de 10 millions de lecteurs, sur lequel ils peuvent le_livre_numérique_prend_de_l'ampleur_dans_les_pays_en_développement_Edilivreinteragir et même entrer en contact avec les auteurs. Ce site internet a été présenté à la Foire du livre de Francfort en 2009. Grâce à son pouvoir commercial et à son réseau de lecteurs, Shanda Littérature a créé en 2010 sa propre liseuse, baptisée Bambook.

Mais l’Inde et le Brésil ne sont pas en reste. D’après une étude parue en 2011, 18 % des indiens et 24 % des brésiliens ont déjà téléchargé un livre numérique. Si ces chiffres progressent de façon constante, ces deux pays dépasseront bientôt les États-Unis, qui sont pourtant un modèle en la matière. L’exemple de l’auteur indien Pamman nous enseigne que le phénomène des livres numériques prend de l’ampleur, et mieux, qu’il incite les indiens à lire plus qu’ils ne l’ont fait auparavant. Pamman est un écrivain qui a connu le succès dans les années 70 et 80 en Inde. Mais, depuis quelques années, son ouvrage était introuvable dans les librairies. Une application pour smartphones a décidé de l’inclure dans son catalogue de romans et l’ouvrage s’est vendu à 10 000 exemplaires en seulement quelques mois.

Des innovations pour améliorer le sort des générations futures
Lorsque l’on étudie d’un peu plus près l’évolution des livres numériques dans les pays en développement, on tombe nécessairement sur le nom d’Octavio Kulesz. Cet éditeur argentin a publié en 2011 une étude très fouillée intitulée « L’édition numérique dans les le_livre_numérique_prend_de_l'ampleur_dans_les_pays_en_développement_Edilivrepays en développement ». Les résultats de cette enquête sont saisissants. Pour Octavio Kulesz, l’édition numérique est un progrès global qui va améliorer le sort des pays émergents. Les livres numériques ne sont pas seulement une avancée en matière d’éducation. Ils servent aussi l’intérêt économique du pays. Selon lui, la Chine, l’Inde ou le Brésil doivent réfléchir par eux-mêmes, proposer leurs propres solutions et non pas simplement s’approprier les technologies des pays occidentaux, qui ne sont pas adaptées aux besoins de la population. C’est alors tout un processus d’innovation qui est en marche, visant la commercialisation de liseuses à l’échelle nationale.
Le gouvernement indien a bien compris que l’édition numérique était un enjeu majeur pour l’éducation des générations futures et il met en place actuellement un programme qui vise à proposer sur le marché une liseuse à un prix défiant toute concurrence. Il espère ainsi combattre l’illettrisme, qui fait des ravages en Inde. En effet, dans ce pays, le taux d’alphabétisation est actuellement de seulement 63 %.

Et pour mieux comprendre pourquoi les livres numériques sont un élément pédagogique clé, nous vous proposons de découvrir la révolution numérique qui a lieu aujourd’hui en Afrique en allant sur le lien suivant.

Et pour vous, l’édition numérique est-elle une révolution ? Peut-elle conduire à une évolution de la société ? Qu’en pensez-vous ?

Article écrit avec la participation de Louise

le_livre_numérique_prend_de_l'ampleur_dans_les_pays_en_développement_Edilivre